Les services d’aide à domicile non-lucratifs ont de plus en plus de mal à répondre à la demande, faute de personnel suffisant, révèle la troisième édition du baromètre UNA AESIO MACIF CHORUM.

Illustration de l'article Des services d'aide à domicile incapables de répondre à la demande, selon le dernier baromètre UNA

Pour les structures de services à la personne adhérentes à l’UNA (Union Nationale de l’Aide, des Soins et des Services aux Domiciles), répondre à la demande des personnes à la recherche d'une auxiliaire de vie, ou d'une autre aide à domicile est de plus en plus compliqué.

Une étude réalisée par OpinionWay auprès de 174 directeurs (sur environ 800 structures adhérentes à la fédération) révèle qu’un 2020 un poste sur trois est resté vacant.

La crise sanitaire a encore accentué une situation déjà problématique en 2019. En effet, les demandes de prise en charge ont augmenté, passant d’une moyenne de 212 demandes par structure en 2019 à 286 demandes en 2020.

Pour un quart des structures interrogées, c’est le manque de personnel qui les empêche de répondre favorablement. Ceci est particulièrement sensible dans les structures situées dans des bassins d'emploi dynamiques (46 %), dans celles de plus de 100 salariés (43 %) et dans les services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) (36 %).

Famille services recrute des auxiliaires de vie dans le Val d’Oise

Famille services, qui propose des services aux personnes à domicile dans le Val d’Oise, illustre parfaitement la situation. En ce premier semestre d’année 2021, cette association adhérente à l’UNA, basée à Cergy fait partie des structures de la région parisienne qui recrutent activement des auxiliaires de vie pour intervenir auprès des personnes âgées.

Ses annonces sont disponibles sur Aladom.fr, le référent de l’emploi pour le service à la personne dans toute la France, notamment pour les auxiliaires de vie, les aides à domicile, et les assistantes maternelles.

Pour ces structures de services à la personnes, qui déplorent recevoir des "profils inadéquats", ou même "aucun CV" lorsqu'elles publient des offres d’emploi, Aladom.fr est un moyen efficace de booster la visibilité de leurs annonces dans toute la France. 

Des aides à domicile à la recherche de meilleures rémunérations

Toujours selon l'enquête, en moyenne, 31 % des postes sont restés non pourvus en 2020. C’est plus qu’en 2019 (22 % lors du baromètre UNA AESIO MACIF CHORUM précédent). Selon presque tous les directeurs interrogés (97 % d’entre eux), ceci est dû aux rémunérations très faibles, et à la détérioration des conditions de travail.

En outre, de plus en plus de soignants et d’aides à domicile partent travailler en EHPAD ou en CHU, où les salaires sont devenus plus élevés suite aux annonces du Ségur de la santé.

La revalorisation des emplois et des rémunérations des auxiliaires de vie annoncée par Brigitte Bourguignon, la ministre déléguée chargée de l'Autonomie auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, changera-t-elle la donne ? Pour l’instant, rien n’est signé (cela devrait être fait pour la fin mai, selon le ministère), et on attend toujours un retour des conseils départementaux, censés co-financer la hausse des salaires.

Les recommandations des directeurs des services d'aide à domicile interrogés

Quant aux solutions préconisées par les directeurs dans ce baromètre UNA AESIO MACIF CHORUM paru le 6 mai 2021, on retrouve : 

  • une "revalorisation ambitieuse" des grilles salariales (98% de tout à fait d'accord et plutôt d'accord),
  • une meilleure tarification des services d'aide à domicile (93%),
  • la mise à disposition de moyens pour communiquer sur les métiers auprès des jeunes et du grand public (78%)
  • un décloisonnement des secteurs sanitaire et médicosocial pour développer les synergies locales comme la mise en commun de fonctions supports (63%).

Enfin, une nouvelle fois, l’UNA demande au gouvernement de programmer « rapidement » une loi Grand âge et autonomie d’envergure qui permettrait d’adapter l’offre aux besoins en termes de « prévention, aide, soins, accompagnement, lien social et soutien des personnes fragilisées et de leurs aidants».

L'étude a été réalisée par OpinionWay du 11 janvier au 8 mars 2021, sur un échantillon de 174 directeurs de structures adhérentes à l'UNA.

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment