Un dispositif de chômage partiel a été mis en place pour les employeurs de salariés à domicile qui utilise le CESU ou Pajemploi.

Illustration de l'article Plus de la moitié des employeurs CESU ont eu recours au chômage partiel

Plus de 500000 demandes de chômage partiel pour le CESU

Olivier VERAN et Gérald DARMANIN viennent d'annoncer que la mesure exceptionnelle de chômage partiel dédiée aux salariés à domicile est reconduite jusqu’au premier juin.

Pour tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus, le dispositif exceptionnel de chômage partiel à destination des salariés à domicile sera reconduit jusqu’à fin mai pour aider les particuliers employeurs se trouvant en difficulté à rémunérer leurs salariés et protéger ces derniers contre le risque de perte d’activité.

Les employeurs qui ne peuvent pas assumer le coût des heures prévues et non travaillées par leur salarié en avril, le dispositif reste identique à celui du mois de mars. Il en sera de même pour le mois de mai. Les employeurs concernés devront remplir le formulaire d’indemnisation exceptionnelle, qui est accessible sur les sites Cesuet Pajemploi.

En mars 2020, plus de la moitié des employeurs Cesu (55 %) ont eu recours au chômage partiel, ce qui représente 504 325 demandes.

Sur Pajemploi, le taux atteint 32 %, soit plus de 279 530 demandes.  

Mais ce dispositif d’indemnité exceptionnelle n'a permis qu'à 361 770 salariés de bénéficier d’une prise en charge de 80 % des heures non réalisées au mois de mars pour un montant total de 76 millions d’euros au total, soit 210 € en moyenne par salarié pour un mois avec 2 semaines de confinement... Les montants devraient être plus importants en avril.

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment