Au 1er avril 2020, 3,9 millions de salariés sont concernés par des demandes d’activité partielle.

Illustration de l'article [Covid19] Près de 4 millions de salariés en chômage partiel

Combien y a t-il de salarié en chômage partiel ?

La Dares va publier chaque semaine, en collaboration avec la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) et Pôle emploi, un suivi d’indicateurs éclairant la situation sur le marché du travail. De manière inédite, les indicateurs proposés sont issus de l’exploitation de données journalières ou hebdomadaires. Ils sont donc nécessairement plus fragiles que ceux traditionnellement diffusés sur ces différentes thématiques. Ils sont également susceptibles d’être révisés dans les semaines qui viennent.

Cette première édition fournit des informations sur l’activité partielle (ou chômage partiel), les entrées en formation des demandeurs d’emploi et les contrats aidés. Le format de ce suivi est appelé à évoluer, de façon à intégrer au fur et à mesure de nouveaux indicateurs.

Au 1 er avril 2020, 3,9 millions de salariés sont concernés par des demandes d’activité partielle.

Au 1er avril 2020, en raison du coronavirus, un peu plus de 425 000 demandes d’activité partielle ont été déposées par un peu plus de 415 000 établissements. Le nombre de dossiers a été multiplié par trois par rapport au 25 mars. 

Les demandes de chômage partiel concernent 3,9 millions de salariés (soit une hausse de 2,4 millions en une semaine), pour un total de 1,6 milliard d’heures chômées demandées (+1,0 milliard en une semaine).

Les entreprises prévoient 12 semaines de chômage partiel

Ceci représente en moyenne 419 heures chômées demandées par salarié (soit près de 12 semaines à 35 heures hebdomadaires).

En termes de secteur d’activité, l’activité partielle est principalement demandée par des établissements du commerce et de la réparation des automobiles (21,4 %), de l’hébergement et de la restauration (15,7 %), de la construction (14,3 %), et des activités de services spécialisés, scientifiques et techniques (12,9 %) (figure 3). Ces quatre secteurs concentrent près des deux tiers des demandes, 58 % des effectifs concernés et 60 % des heures chômées demandées depuis le 1er mars.

Les deux régions ayant reçu le plus de demandes d’activité partielle sont l’Ile-de-France (20,0 %) et Auvergne-Rhône-Alpes (13,2 %). Elles cumulent à elles seules environ un tiers des dossiers déposés, des effectifs et des heures demandées depuis le 1er mars, une proportion proche de leur part dans l’emploi salarié privé (37 %).

La répartition du nombre de salariés en chômage partiel est la suivante :

  • 42 % dans des structures de moins de 20 salariés (ces établissements représentant 34 % de l’emploi salarié privé)
  • 20 % dans des structures entre 20 et 49 salariés
  • 25% dans des structures entre 50 et 249 salariés
  • 6% dans des structures entre 250 et 499 salariés
  • 3% dans des structures entre 500 et 999 salariés
  • 5% dans des structures de 1000 salariés ou plus
Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment