L'avantage fiscal des services à la personne

Les services à la personne ouvrent droit à un avantage fiscal sous forme de réduction ou de crédit d'impôt à hauteur de 50% des sommes engagées. De la garde d'enfant à domicile au soutien scolaire, en passant par le ménage, tous les services à la personne sont éligibles à l'avantage fiscal dans la limite d'un plafond annuel de 12 000 €.

Si vous payez vos impôts par mensualisation, vous pouvez moduler le prélèvement en fonction de votre situation fiscale. Pour ce faire, il convient d'en faire la demande sur le site internet des impôts ou sur auprès de votre centre de collecte, entre le 1er janvier et le 30 juin. 

Les règles à respecter pour réajuster la mensualisation

Attention, vous ne pouvez faire qu'une seule modification par an et si votre estimatif s'écarte de plus de 20% du montant que vous devez réellement au trésor public, ce dernier vous appliquera une majoration de 10%. Mieux vaut donc être prudent et faire une simulation sur le site des impôts, en sachant dès les premiers mois de janvier, celle de l'année précédente est disponible. 

Cette possibilité vous permet de bénéficier plus tôt dans l'année de l'avantage fiscal lié aux services à la personne. Ainsi, si vous avez recours à un prestataire de services pour de la garde d'un enfant à domicile ou pour du ménage en année N, dès janvier N+1 vous pouvez demander le réajustement de votre impôt en tenant compte de la totalité des montants engagés en année N. 

Exemple de calcul du réajustement de l'impôt

Exemple : De mars à décembre 2013, vous avez souscrit une prestation à domicile à hauteur de 200 €/mois. Sur l'année 2013, le total des sommes engagées au titre des services à la personne* se monte à 200 € X 10 = 2 000 €, ce qui vous ouvre droit à un avantage fiscal de 1.000 €. Si vous êtes mensualisé en 2014, votre simulation fait apparaître une baisse d'impôts de 1.000 € liée aux prestations de 2013. Vous pouvez demander un réajustement de votre mensualité en tenant compte de cette dépense.

 

*Sous réserve que vous n'ayez pas recours à d'autres services

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment