L'AGEFIPH est une association investie d'une mission de service public, « ouvrir l'emploi aux personnes handicapées. » Il faut savoir qu'à partir de 20 salariés, une entreprise doit compter au minimum 6% de personnes handicapées dans ses effectifs. Pour répondre à cette obligation, l'entreprise peut : 

  • recruter, 
  • sous-traiter au secteur protégé ou adapté,  
  • accueillir des stagiaires handicapés, 
  • conclure un accord de branche ou d'établissement portant sur l'emploi des personnes handicapées.
  • verser une contribution financière à l'Agefiph 

Si les entreprises embauchent des travailleurs handicapés, elles paient moins voire plus du tout 

Pour soutenir les actions d'insertion professionnelle ou de maintien dans l'emploi des personnes handicapées, l'Agefiph peut verser des aides financières. Elles sont proposées aux personnes handicapées ou aux entreprises qui remplissent les conditions d'éligibilité requises. 

A compter du 1er janvier 2012, certaines de ces aides seront supprimées. Plusieurs raisons viennent expliquer la redéfinition des modalités d'intervention de l'Agefiph. Tout d'abord la situation économique morose qui n'épargne personne et engendre une baisse des ressources de l'association. Ensuite et c'est ça la bonne nouvelle, les entreprises ont fait plus d'efforts en direction des travailleurs handicapés pour les employer. Conséquence logique, si les entreprises se rapprochent du quota prévu par la loi, leur contribution versée à l'Agefiph diminue. CQFD, l'aide automatique à l'embauche d'un salarié handicapé s'autodétruit en quelque sorte. 

Les aides seront ciblées vers des publics prioritaires 

En 2010 les contributions recueillies par l'Agefiph ont baissé de -12% et ce sera encore le cas en 2011. Afin toutefois de parer à la situation actuelle des demandeurs d'emplois handicapés qui restent fragilisés, l'Agefiph redéfinit des publics prioritaires pour l'attribution d'aides qui ne seront plus automatiques. La nouvelle offre reposera sur 3 axes : 

  • La formation des personnes handicapées  
  • La qualité de l'accompagnement et du conseil délivré aux entreprises et aux personnes handicapées
  • La meilleure prise en compte des besoins des personnes handicapées éloignées de l'emploi 

Les changements notables  

  • Suppression de la prime automatique à l'insertion d'un montant de 1.600€. Au 1er janvier, elle sera remplacée par une nouvelle aide à l'insertion professionnelle (AIP) sous conditions d'éligibilité.
  • Modification de l'aide au maintien dans l'emploi. Elle sera scindée en deux avec une partie forfaitaire et une autre plafonnée. 

Pour plus de renseignements, contactez l'Agefiph.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment