Avec les décrets relatifs au CESU et aux services à la personne publiés en septembre, pour les activités auprès des publics fragiles, on ne fait désormais plus de distinction entre agrément simple et agrément qualité, on parle d'agrément « tout court », une obligation qui a valeur d'autorisation d'exercer. Il est délivré pour une durée de 5 ans renouvelable. 

Une nouvelle notion, celle de « déclaration ». 

Elle vaut pour les activités soumises à l'agrément, mais aussi pour les autres. Elle est facultative et non limitée dans le temps Elle est indispensable pour bénéficier des avantages sociaux et fiscaux liés à une activité de services à la personne. Pour les organismes agréés, l'agrément doit précéder la déclaration 

En résumé

Publics fragiles = agrément obligatoire + déclaration facultative (mais conseillée pour les avantages fiscaux) Publics non fragiles = déclaration facultative (mais conseillée pour les avantages fiscaux)

Ces nouvelles dispositions visent à simplifier les procédures.

Une circulaire devait traduire en termes compréhensibles les deux décrets, mais elle n'est à priori pas encore disponible. Le site de l'ANSP n'est pas à jour car dans la rubrique Professionnels, on explique toujours comment obtenir son agrément simple ou qualité...

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment