Le chômage en baisse selon le gouvernement et la direction

En octobre dernier, l'ex-secrétaire d'État à l'emploi Laurent Wauquiez, évoquait un taux de chômage à 9 % d'ici fin 2011. Pour Christian Charpy, cette prévison est "tout à fait réaliste". Plusieurs raisons sont ainsi évoquées par le directeur de l'organisme :

  • Un constat positif avec, une diminution d'inscriptions par rapport à 2009.
  • Une progression plus lente depuis mi- 2010.
  • Une croissance qui repart

Selon lui, "le taux de radiation" entre 40 000 et 45 000 dossiers par mois, "stable depuis plusieurs années" et le nombre d'erreurs n'influent pas sur cette prévision. Bémol à cette prévison, le nombre de chômeurs longue-durée devrait, cependant, augmenter.

L'organisation de coopération et de développement économique (OCDE), moins optimiste, prévoit un taux de chômage à 9,5 % en 2011. Actuellement , il est de 9,7%.

Christian Charpy, un DG compréhensif ?

La diminution du nombre de dossiers serait une bonne nouvelle pour les conseillers du pôle emploi. En revenant sur leur mécontentement général, Christian Charpy a voulu se montrer rassurant et compréhensif. Pour rappel, la surcharge de travail, l'ambiance et l'annonce d'une suppression de 1800 postes, étaient les principaux motifs du malaise.

Ainsi s'il a dit reconnaître et comprendre le stress général de ses employés engendré par la fusion Anpe - Assedics, concernant les suppression de poste, le "transfert des activités de recouvrement des cotisations chômage vers la Sécurité sociale" permettra de "réaffecter 1.000 personnes vers les services aux demandeurs d'emploi et aux entreprises".

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment