Le secteur du Grand âge en France est aujourd’hui au bord de la rupture, et les directeurs d’établissements et de services pour personnes âgées tirent la sonnette d’alarme. Ils ont présenté cette semaine un programme de 25 propositions pour réformer durablement l’accompagnement du Grand âge. Dans cet article, nous revenons sur l’axe numéro un : le soutien aux professionnels du secteur.

Illustration de l'article Accompagnement du Grand âge : les directeurs d’Ehpad lancent un cri d’alerte

Plus que jamais, avec la crise sanitaire de la Covid-19, il est devenu vital de réformer l’accompagnement des personnes âgées, estiment les directeurs d’établissements et de services pour personnes âgées de la FNADEPA (qui rassemble 1200 d’entre eux).

Aussi, la fédération nationale professionnelle a décidé de frapper fort en début de semaine, en publiant ces 25 propositions à destination des pouvoirs publics et des parlementaires. Le programme s’articule autour de trois axes majeurs :

  • Soutenir les professionnels du Grand âge
  • Optimiser le parcours de vie des personnes âgées
  • Stabiliser la gouvernance et les financements des territoires.

Nous revenons sur le premier axe, une véritable « urgence sociale » estime la FNADEPA.

Accompagnement des personnes âgées : 350 000 professionnels à former

Chiffres à l’appui, la FNADEPA rappelle les enjeux de recrutement.

Pour assurer un accompagnement de qualité des personnes âgées, 350 000 professionnels sont à former d’ici à 2025 : 260 000 pour compenser les départs en retraite, et combler les vacances de postes, et 93 000 pour faire face au vieillissement et augmenter le taux d’encadrement des personnes en perte d’autonomie, comme l’avait souligné le rapport El Khomri remis en octobre 2019 à la ministre de la Santé.  « Ces emplois, non-délocalisables, peuvent contribuer au Plan de relance de l’économie. Ils sont un véritable levier pour faire diminuer le taux de chômage et mieux accompagner les aînés ».

Le manque criant d’attractivité des métiers du Grand âge reste le principal problème, et la FNADEPA estime que les dernières mesures gouvernementales ne sont pas suffisantes (plan de recrutement d’urgence avec la campagne « Un métier pour nous » lancée en octobre 2020, et mission sur l’attractivité des métiers lancée en décembre).

Voici le résumé des principales propositions pour soutenir les professionnels du Grand âge : 

Proposition n°1 : Augmenter le nombre de professionnels du Grand âge

En plus d'augmenter le nombre de professionnels auprès des personnes âgées, la FNADEPA préconise un renforcement pluridisciplinaire autour de la personne âgée. Ceci concerne tous les métiers qui gravitent autour des soignants et des accompagnants (psychologues, animateurs, ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes, administratifs).

Dans les EHPAD des postes de médecins traitants salariés pourraient être créés.

Proposition n°2 : Repenser la formation et la qualification des professionnels

Proposition n°5 : Décloisonner les rémunérations

La FNADEPA rappelle que, si le Ségur de la santé constitue bien une avancée « historique » pour les professionnels de l’hôpital et des EHPAD, les autres structures médico-sociales ont été écartées. Pour éviter la fuite des professionnels vers l’hôpital ou les EHPAD, la FNADEPA demande que les mesures de revalorisation salariales du Ségur de la santé soient étendues à tous les professionnels du Grand âge (ce qui comprend les professionnels des résidences autonomie, et les aides à domicile).

Elle demande aussi que la prime Grand âge soit attribuée aux professionnels du secteur privé.

Proposition n°9 : Changer le regard de la société sur le Grand âge

L’idée est aussi de valoriser les personnes âgées dans les médias.

Pour rappel, en 2030, la France comptera 21 millions de personnes de plus de 60 ans, soit presque 1 Français sur 3, contre 1 sur 4 actuellement. La FNADEPA regrette par ailleurs le report de la loi Grand âge et Autonomie, promise par le président de la République, mais repoussée pour cause de crise de la Covid-19.

EHPAD : une solution pour recruter du personnel dans toute la France 

Vous êtes à la recherche d'un emploi d'aide-soignant, d'infirmière, ou d'auxiliaire de vie auprès des personnes âgées ?

Aladom.fr, le référent de la petite annonce pour l'aide à la personne, propose des milliers d'offres d'emploi dans les EHPAD dans toute la France. 

Ses offres pro sont ouvertes aux Services d'Aide et d'Accompagnement à Domicile (SAAD),  aux EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), aux Soins Infirmiers à Domicile (SIAD), aux organismes de services à la personne, aux résidences Services Seniors, etc. Leurs offres d'emploi sont diffusées sur le site d’Aladom.fr, et sont relayées systématiquement sur sa dizaine de job boards partenaires comme Pôle emploi, Indeed, Jobijoba, mais aussi Google Jobs, Facebook Jobs, Trovit, Neuvoo, Jooble...

Une solution plébiscitée par des acteurs majeurs dans le secteur ! 

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment