Le nombre de chômeurs a diminué de près de 150 000 en France en mai.

Illustration de l'article Le nombre de personnes au chômage a baissé en mai

Le nombre de chômeurs recule avec le déconfinement

Selon la DARES, depuis le 11 mai, la reprise de l'activité économique a permis à près de 150 000 personnes de retrouver un emploi le mois dernier. Il s'agit pour de nombreuses personnes d'un poste à temps partiel mais la reprise du marché du travail est réelle et se traduit par un nombre d'offres d'emploi élevé. Il y a 595 337 offres d'emploi aujourd'hui sur le site pole-emploi.fr. Les évolutions mensuelles du nombre de demandeurs d’emploi est difficile à interpréter et il est préférable de regarder les évolutions trimestrielles. Cependant, en raison du caractère extraordinaire de la situation économique actuelle, les données mensuelles permettent de fournir des indications sur l’ampleur du choc que l'on subit depuis mi-mars. 

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (qui n'ont pas travaillé du tout pendant le mois de mai), a diminué de 149.900 en mai. Ceci concerne toutes les tranches d'âge et toutes les régions à l'exception de la Corse.

Les secteurs qui ont rédémarré le plus sont le BTP, les services à la personne, la logistique et le transport. La reprise ne s'est pas faite pour le tourisme et l'hôtellerie-restauration, ce qui est normal puisque les restaurants ont ouvert à nouveau le 2 juin. On peut donc s'attendre à ce que les chiffres de juin continuent à être bons.

Il y a donc une réelle amélioration du marché du travail même si le nombre de chômeurs de catégorie A « demeure à un niveau élevé » : 4,425 millions de personnes étaient encore sans emploi dans l'Hexagone le mois dernier.

De mars à avril, le nombre de personnes à la recherche d'un emploi avait augmenté de plus de 1 million.

Retour à l'emploi

Le déconfinement et la reprise de l'activité des entreprises ont permis à 75.000 personnes de quitter Pôle emploi parce qu'elles avaient retrouvé un travail.

L'effectif des catégories A, B, C continue cependant d'augmenter de 61.000 pour représenter 6,1 million de personnes, le plus haut niveau enregistré depuis 1996.

Selon l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques), les faillites d'entreprises devraient bondir de 80 %, ce qui pourrait détruire 250.000 emplois cette année avec un taux de chômage qui pourrait dépasser 12 %.

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment