Le projet BCI devrait permette à une personne handicapée de commander un exosquelette. La société Amapa aide la société Clinatec pour accompagner au quotidien les patients.

Illustration de l'article A Grenoble Clinatec met au point un exosquelette

Exosquelette

Un exosquelette pour aider les personnes handicapées

Le réseau AMAPA, qui gère la baranche Médico-social du groupe Doctegestio, va travailler avec les équipes de Clinatec, qui rassemble le CEA et le CHU de Grenoble, pour accompagner les gestes quotidiens de patients tétraplégiques qui vont tester des exosquelettes afin d'aider des personnes porteuses de handicap moteur à remarcher.

En octobre 2019, Clinatec, centre de recherche biomédicale émanant du CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives) installé sur le polygone scientifique de Grenoble, annonçait les conclusions de l’étude clinique du projet Brain Computer Interface (BCI) qui associe depuis plus de dix années les travaux d’une centaine de médecins, biologistes et spécialistes en micro-nanotechnologies. Cette étude, publiée dans la prestigieuse revue The Lancet Neurology, valide la preuve de concept du pilotage par la pensée d’un exosquelette 4 membres spécifique. 

Le CHU de Grenoble est associé au projet et met à disposition du programme de recherche des locaux, des équipements de haute technologie et des équipes entièrement dédiées à la recherche et à l’expérimentation.

L'expérience repose sur une neuroprothèse développée par le CEA de Grenoble, acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation. Cette prothèse, implantée au niveau des zones sensori motrices supérieures du cerveau, est capable de capter les signaux du cerveau et les traduire en signaux moteurs pour l'exosquelette. 

Les résultats ont été possibles grâce à un essai clinique avec des patients comme Thibault, un jeune homme tétraplégique de 28 ans de la région Lyonnaise qui est paralysé des quatre membres depuis une chute. 

Pendant ces périodes d’essai, les pateients sont hébergés, à proximité du CHU de Grenoble, dans un appartement loué à l'année par le programme au sein d’une résidence « multi-vies », accueillant dans un même lieu des profils variés de visiteurs favorisant les interactions et les échanges entre les résidents et les visiteurs extérieurs, tout en respectant les rythmes de vie individuels de chacun.

Stéphane Pezzani, cadre de santé au CHU de Grenoble et responsable des essais cliniques au Clinatec, soucieux du bien-être des patients ne souhaitait pas que les patients passent leur soirée et week-end isolés à l'hôpital mais en autonomie et au contact des autres. 

Amapa, partenaire de l'essai clinique

Pour accompagner les patients au quotidien dans tous les actes de la vie quotidienne, il fallait un partenaire professionnel.

Cette mission a été confiée aux équipes d’Aappui Grenoble, une association partenaire Amapa, qui bénéficient d’une renommée dans ce domaine puisqu’elles accompagnent depuis plus de 20 ans déjà les personnes en situation de handicap dans la région grenobloise.

Les auxiliaires de vie de l’association interviennent le matin, le soir et la nuit auprès de Thibault et des autres patients pour faire les courses, préparer et prendre les repas, assurer la surveillance pendant la nuit... Les intervenants d’Aappui apportent le soutien nécessaire dans ces journées de test éprouvantes nécessitant une intense concentration. 

Les équipes d’Aappui travaillent en collaboration avec un service de SIAD (soins infirmiers à domicile) spécialisé dans la prise en charge du handicap pour la réalisation des toilettes notamment.

Par le témoignage de cette expérience vécue par Aappui, le réseau Amapa montre son rôle et son implication au coeur des territoires et aux côtés des différents acteurs qui font avancer la santé et le bien-être de tous. 

L’expertise dans l’accompagnement du handicap d’Amapa et son partenaire grenoblois Aappui a également été reconnue récemment par la consultation de son avis par le Haut Conseil de la Santé Publique. Dans un contexte de préparation du déconfinement de la population française et plus particulièrement des personnes en situation de handicap, l’HCSP a consulté une soixantaine d’acteurs français spécialistes du handicap dont Aappui.

Aappui a rejoint le groupe Doctegestio en 2018 pour bénéficier des nombreux avantages offerts par son réseau comme le partage d’expérience développé au sein du Groupe dont la richesse est sa diversifié et complémentarité.

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment