En 2018, le nombre d'heures rémunérées par les organismes prestataires a augmenté alors que le nombre d'heures rémunérées par les particuliers employeurs à baissé.

Illustration de l'article Plus de la moitié des heures dans les services à la personne réalisées par des organismes

Plus de 50 % des services à la personne réalisés par des organismes

La DARES a publié un rapport sur les services à la personne en 2018.

Pour bénéficier de services à la personne, les particuliers ont 3 options :

  • Devenir particulier employeurs et employer directement un salarié qui intervient à leur domicile ;
  • Passer par une structure mandataire et employer directement un salarié et confier la gestion des formalités administratives d’embauche à un organisme de services à la personne ;
  • Passer par une structure prestataire et recourir à un organisme de services à la personne qui emploie des intervenants à domicile. Le particulier est client de l’organisme qui lui facture la prestation.

Les organismes de services à la personne – prestataires ou mandataires – peuvent être des entreprises, des associations ou encore des organismes publics (notamment les centres communaux et intercommunaux d’action sociale).

En 2018, la répartition du nombre des 850 millions d'heures rémunérées dans les services à la personne est la suivante : 

  • 46 % par des organismes en mode prestataire (390 millions d'heures)
  • 5% par des organismes en mode mandataires (45 millions d'heures)
  • 49% par des particuliers employeurs (415 millions d'heures)

La part des organismes qui représente désormais plus de 50% ne devrait pas cesser d'augmenter car elle apporte à la fois des avantages pour les bénéficiaires (l'organisme s'occupe de tout) et pour les salariés (accès à une mutuelle, à la médecine du travail, congés et arrêts maladie, formations, perspectives d'évolution...). 

1,3 million de salariés

Au second trimestre 2018, les particuliers employeurs ont eu recours à 863 200 intervenants ce qui représente une baisse de 1,6 % par rapport au secon trimestre 2017.

Sur la même période les organismes prestataires ont employé près de 450 100 intervenants, une hausse de 1,9 % par rapport au second trimestre 2017.

De nombreuses offres d'emploi sont à pourvoir dans le secteur des services à la personne. Le secteur est en recrutement permanent. 

78 % d'entreprises privées

Plus de 3 organismes prestataires sur 4 sont des entreprises privées (micro-entrepreneurs inclus).  L’activité des micro-entrepreneurs augmente à un rythme dynamique, même si elle reste encore marginale (1,2 % des heures rémunérées en prestataire).

Si les heures d’intervention à domicile de ces dernières continuent d’augmenter (+6,7 % en 2018), l’activité des autres organismes prestataires – associations et organismes publics – diminue (-2,6 % en 2018, et -3,4 % en 2017).

Le nombre d’organismes actifs est passé de 26 900 en 2017 à 28 000 en 2018, soit une augmentation de 4,1 %. Cette hausse est entièrement due aux entreprises privées (+6,3 %). 

En 2018, 21 700 entreprises privées exercent une activité de services à la personne (soit 78 % des organismes), alors qu’elles étaient 20 450 en 2017. Cette hausse est portée pour plus de la moitié par le développement des autoentrepreneurs, dont le nombre croît de 9,8 %. Ces derniers, au nombre de 8 440 en 2018, représentent 38,8 % des entreprises privées du secteur et 30,1 % des organismes actifs. Au contraire, la part des associations et des organismes publics recule de nouveau (22,3 % en 2018 contre 24,0 % en 2017).

Découvrez nos offres pour les professionnels des services à la personne.

Les activités de services à la personne (SAP) sont définies comme l’ensemble des activités réalisées au domicile de la personne ou dans l’environnement immédiat de son domicile. Parmi ces activités, on retrouve notamment celles de la vie quotidienne, de la garde d’enfants ou d’assistance aux personnes âgées ou dépendantes. La loi n° 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne, dite loi Borloo, avait pour finalité le développement et la structuration de ce secteur d’activité. Elle a été modifiée par la loi n° 2010-853 du 23 juillet 2010 qui a créé les régimes distincts de la déclaration et de l’agrément.

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment