La CAF et ses aides (en particulier la PAJE) 

La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) est responsable de l’aide aux familles au sein du système de sécurité social français. Elle verse notamment des aides financières aux familles qui respectent certains critères établis légalement pour en bénéficier. 

Il existe de nombreuses aides allouées par la CAF. On pense notamment à :

  • La Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE) L
  • Les Allocations Familiales (AF)
  • L’Aide Personnalisée au Logement (APL)
  • L’Allocation de Soutien Familial (ASF)
  • Le Revenue de Solidarité Active (RSA)
  • Et de nombreuses autres…

Parmi les modalités de la PAJE, il existe une Aide à la Garde des Jeunes Enfants (AGFE), connue également sous le nom de « complément du libre choix du mode de garde ». Cette aide permet notamment de faire garder votre enfant par une assistante maternelle.

Pour en bénéficier, les conditions sont les suivantes : 

  • Chaque parent doit travailler et être à jour de ses cotisations sociales
  • Le salaire de l’assistante maternelle ne doit pas dépasser 5 fois le montant du SMIC horaire brut
  • L’enfant doit être gardé au moins 16 heures par mois

Il est à noter que les parents doivent financer 15% du salaire versé dans le cadre de la garde de leur enfant grâce à la PAJE. 

Pôle Emploi pour trouver un emploi dans le domaine du service à la personne

Pôle Emploi est un incontournable de la recherche d’emploi en France. Créé en 2008 par la fusion de l’ANPE et des Assedic, Pôle Emploi s’occupe à la fois d’aider les français à trouver un emploi, mais également de la réinsertion professionnelle et des formations professionnelles. Aladom et Pole-emploi sont partenaires depuis 2016.

En cherchant sur Pôle Emploi, on peut trouver plus de 1500 formations dédiées au service à la personne. Il existe des formations pour à peu près tous les niveaux, et vous trouverez facilement une formation qui vous corresponde.

Comme exemple d’emplois liés au service à la personne, on pense notamment à ces emplois :

  • Soutien scolaire à domicile
  • Tâches ménagères
  • Livraison de courses
  • Aide aux personnes âgées
  • Garde d’enfants
  • Etc.

Pôle Emploi souligne toutefois que certains métiers portés vers l’assistance aux publics vulnérables (personnes âgées, handicapées, enfants en bas âge, etc.) requièrent une qualification. Il faudra donc bien veiller à suivre une formation professionnalisante adéquate et correspondant aux besoins des clients que vous visez. 

L’AFPA et ses formations

L’Agence Nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) permet aux adultes de se former grâce à des formations professionnelles qualifiantes. Ces formations permettent ensuite l’obtention d’un titre professionnel reconnu par l’État. 

Selon les chiffres de l’AFPA, l’agence ne compte pas moins de 6000 entreprises clients, un taux de réussite de 87% aux titres professionnels, et 67% d’accès à l’emploi sous 6 mois après l’obtention d’un titre professionnel. 

On peut donc dire que l’AFPA a fait ses preuves et que l’agence est un très bon moyen de se former dans le cadre d’une réinsertion professionnelle. Parmi les formations dispensées, on pourra trouver pas loin de 400 formations pour trouver un premier emploi, et 325 formations pour se renforcer dans son expertise. 

Il existe plus d’une dizaine de manières de faire financer sa formation à l’AFPA. Vous pouvez par exemple faire financer vos formations par ces organismes : 

  • Votre Conseil Régional
  • Pôle Emploi
  • Votre Compte Professionnel de Formation (CPF)
  • Votre Employeur
  • L’Organisme Paritaire Agréé au Titre du Congé Individuel de Formation (OPACIF)

MDPH pour les aides pour les personnes âgées 

La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) est un organisme créé en 2006 qui s’occupe d’accompagner les personnes handicapées et leur famille. 

L’accompagnement permet notamment d’évaluer le handicap et les besoins de la personne en situation de handicap dans le cadre de son projet de vie. La MDPH prend en charge l’instruction des demandes (attributions de prestations) et va s’assurer de leur mise en pratique auprès de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). 

C’est la MDPH qui accorde la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), aide qui peut être demandée jusqu’à 70 ans pour un handicap reconnu avant 60 ans. La PCH va permettre de prendre en charge en partie ou en totalité les dépenses liées à la situation de handicap. Les aides humaines (intervention d’une personne tierce afin d’aider aux tâches du quotidien) sont couvertes par cette aide, ce qui permet aux personnes âgées en situation de handicap de faire plus souvent appel à des intervenants du service à la personne.

Il y a d’ailleurs eu deux nouveaux décrets en décembre 2018 ayant pour but de simplifier les démarches administratives des personnes en situation de handicap dans le cadre de l’obtention de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) : 

  • Une attribution sans limitation de durée de l’allocation adulte handicapée (ou de l’allocation d’éducation d’enfant handicapé pour les moins de 20 ans)
  • Un allègement des démarches administratives liées à l’instruction des demandes des MDPH auprès de la CDAPH

Les DIRECCTE pour l'agrément et l'autorisation des entreprises du service à la personne 

Les Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) sont des organismes qui ont deux missions principales : 

  • Appliquer les règles du code du travail et vérifier le bon fonctionnement de la concurrence
  • Développer l’économie locale, soutenir les pôles de compétitivité, coopérer avec le Pôle Emploi, etc. 

Ce sont les DIRECCTE qui sont s’assurer des bonnes pratiques des organismes de services à la personne (agréments et autorisations). Les organismes exerçant une activité du service à la personne doivent se déclarer auprès de la DIRECCTE afin d’obtenir un agrément préfectoral ou un agrément du conseil départemental

Pour obtenir ce type d’agrément, il faut : 

  • Exercer au domicile des clients
  • Disposer de moyens adéquats (humains et financiers) afin de réaliser les tâches correspondant à l’agrément demandé
  • Disposer d’une charte de qualité
  • Respecter un cahier des charges 

Il faudra également que vous joignez un certain nombre de justificatifs afin d’obtenir ce type d’agréments : 

  • Un justificatif concernant la nature et le lieu des prestations
  • Un justificatif concernant les conditions d’emploi du personnel
  • Un livret d’accueil
  • Un justificatif des informations des clients en matière fiscale
  • Etc. 

Si la DIRECCTE ne répond pas à une demande d’agrément au bout de 3 mois, cela signifie que votre dossier a été accepté, et que votre organisme du service à la personne dispose donc bel et bien de cet agrément.  

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment