Plus de 4500 emplois proposés

Après des campagnes radio sur Europe 1 et RTL en 2016 et 2017, Adhap Services revient sur les ondes pour une nouvelle campagne de recrutement en ce début d’année 2018. Du 5 au 11 mars prochains, les auditeurs de Chérie FM, NRJ et Virgin Radio pourront découvrir le spot radio du spécialiste de l’aide à domicile.

Plus de 4 500 postes à pourvoir au sein d’Adhap Services en 2018. Avec l’allongement de la durée de vie et l’arrivée de nombreux seniors dans le grand âge, le marché de l’aide à domicile offre de nombreuses opportunités d’emploi. Dans un contexte démographique en pleine évolution, les centres Adhap Services doivent répondre à de nombreuses demandes de prises en charge et recrutent ainsi régulièrement de nouveaux collaborateurs. Mais s’entourer de personnes qualifiées, qui répondent aux exigences du métier, n’est pas toujours chose facile. Être auxiliaire de vie à domicile requiert un savoir-faire technique, des qualités relationnelles et une organisation rigoureuse.

Chez Adhap Services, les intervenants doivent également avoir l’esprit d’équipe et sont connus pour leur disponibilité et leur bienveillance. Ce sont ces professionnels, déjà en poste ou en recherche d’emploi, qu’Adhap Services souhaite recruter. Avec plus de 4 500 postes à pourvoir en 2018, le réseau Adhap Services sollicite les candidats à travers 3 vagues radios sur les ondes de Chérie FM, NRJ et Virgin Radio réparties sur les mois de mars, mai et août.

Institut Adhap : un parcours de formation pour les intervenants

Pour propose un service de qualité aux bénéficiaires, Adhap Services a misé sur la formation de ses collaborateurs. Depuis 2008, l’Institut Adhap a pour objectif de valoriser les compétences des intervenants grâce à des formations spécifiques sur les différents métiers, sur les pathologies dont souffrent les personnes prises en charge mais aussi sur la bientraitance. Parcours de formation, validation des acquis de l’expérience : tout est mis en place pour permettre aux salariés d’évoluer au sein des centres.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment