20 000 visiteurs et 150 exposants

Il y a en France 4,5 millions de ménages qui ont recours aux services à la personne et 2,7 millions de "consommateurs de services à la personne" selon la Dares. 

Du côté de l'offre, le secteur emploie 2 millions de salariés et regroupe 33 100 structures déclarées ou agréées.

Depuis 2007, le Salon des services à la personne est un lieu d'échanges entre les acteurs. Pour sa dixième édition, le salon prévoit 20 000 visiteurs et 150 exposants dont aladom. 

Ce salon qui se tiendra du 15 au 17 novembre, s'adresse à 3 publics  

  • les particuliers qui pourront trouver les services qui simplifient leur quotidien et s'informer sur le statut de particulier-employeurs
  • les professionnels du secteur qui pourront découvrir comment créer et développer leur activité et rencontrer des réseaux
  • les intervenants qui pourront rencontrent leur futur employeur. 

Cette édition sera l'occasion de faire le point sur un secteur aux forts enjeux économiques et sociaux. 

Un secteur toujours plus indispensable aux français

Si 4,5 millions de ménages ont aujourd'hui recours aux services à la personne, on estime que 2,8 millions de foyers supplémentaires pourraient avoir recours aux services à la personne ces prochaines années.

Les familles et les seniors sont les principaux consommateurs. Les principaux services recherchés sont : 

  • La garde d'enfants qui couvre à elle seule, 51% des heures travaillées du secteur
  • les aides ménagères 
  • les auxiliaires de vie, notamment sollicités par les seniors qui souhaitent généralement vieillir chez eux (près de la moitié des ménages consommateurs de services à la personne ont plus de 70 ans).  Des mesures ont d'ailleurs été prises pour favoriser le maintien à domicile : dans le cadre de la loi de l'Adaptation de la Société au Vieillissement, la revalorisation de l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie) va, par exemple, permettre aux seniors les plus dépendants de bénéficier de plus d'heures de services (jusqu'à 20 heures supplémentaires par mois). 
  • Le soutien scolaire

Un secteur en plein développement depuis 10 ans 

Malgré une certaine instabilité fiscale le secteur n'a pas cessé de se développer, avec la création du CESU (Chèque Emploi Service Universel), l'allègement des charges sociales pour les particuliers-employeurs, le maintien d'une TVA à 5,5 % pour les prestations de services à la personne... 

Le « plan Borloo », initié en 2006, a dynamisé le secteur. Ainsi :  

  • la valeur ajoutée des services à la personne a augmenté de 8% par an entre 2005 et 20105
  • les services à la personne représentaient 1% du PIB en 2011, soit 17,4 milliards d'euros5
  • le nombre de structures a explosé : + 600 % en 10 ans (33 100 structures agréées dont 

Il y a aujourd'hui 20 000 entreprises alors qu'il y avait 5 500 structures agréées dont 500 entreprises en 2006.

Mais depuis 2010, plusieurs mesures visant à réduire les dépenses publiques (plafonnement des réductions d'impôts, hausse des taux de TVA...) ont pénalisé les services à la personne. 

Dans ses recommandations parues en août dernier, la Direction du Trésor indique que "réduire la complexité et l'instabilité du cadre socio-fiscal pourrait favoriser le développement du secteur". 

Alain Bosetti, Président du salon, précise : "Les évolutions fiscales défavorables aux ménages sont très probablement à l'origine de la diminution du nombre d'heures déclarées ces dernières années (-11% entre 2010 et 20128). Cette baisse laisse à penser à davantage de recours au travail au noir ou au gris, alors que cette pratique avait considérablement reculé entre 2006 et 2010". 

L'emploi déclaré est en effet extrêmement sensible au coût du travail dans le secteur. Dernier exemple en date : après avoir diminué pendant plus de 2 ans, la masse salariale nette versée par les particuliers-employeurs a augmenté de 1,1% au 1er trimestre 2016 juste après que la déduction forfaitaire par heure déclarée soit passée de 75 centimes à 2 euros !

Plus de 390 000 emplois créés en 10 ans

Le secteur des services à la personne est un des rares secteurs qui continue à embaucher massivement. Le Centre d'Analyse Stratégique estime que les services à la personne pourraient proposer jusqu'à 800 000 postes supplémentaires sur le long terme.

Le vieillissement de la population devrait notamment générer 160 000 emplois d'aide à domicile d'ici 202212, faisant du secteur le plus créateur d'emploi en France. 

Spécificité des services à la personne : ces emplois peuvent être crées en emploi direct, par des associations ou par des entreprises. Ajoutons que ceux-ci sont bien sûr non délocalisables ! 

Le secteur doit toutefois relever trois défis :

  • Valoriser le secteur et ses métiers
  • Recruter des intervenants notamment plus jeunes (moyenne d'âge : 46 ans13)
  • Former les salariés

C'est dans cette optique que la Convention Collective Nationale des entreprises de services à la personne est entrée en vigueur fin 2014 ; permettant, de l'avis des chefs d'entreprise, de sécuriser le cadre social et de professionnaliser le secteur. Notons que l'emploi direct bénéficiait déjà d'une Convention Collective Nationale signée par les principaux syndicats de salariés et la Fédération nationale des particuliers-employeurs (FEPEM) en 1999.

Evénements conjoints

En parallèle du Salon des services à la personne se tiendront deux autres événements au même endroit : 

  • Solulo, le Salon des Résidences seniors, Maisons de retraite et EHPAD.
  • La Maison du Mieux Vivre est la vitrine des solutions et innovations qui facilitent le quotidien à domicile.
  • Silver Economy Expo, le Salon BtoB des technologies et services pour les seniors, est le carrefour d'échanges de tous les acteurs de la filière.

Plus d'informations sur le site du salon des services à la personne

Commentaires

Bonjour, Je voudrais savoir si au salon de la Porte de Versailles à Paris, les emplois sont-ils que sur l'Ile-de-France ou partout. Merci Nicolas Rigouard
Il y aura pendant les 3 jours du salon 25 Bureaux de recrutement qui seront animés par des structures à la recherche de nouveaux collaborateurs de directeurs d'agences et d'intervenants à domicile pour tous les secteurs. De nombreux recruteurs seront des réseaux présents sur toute la France.