Au cours de cette conférence, il a été question de la prise en charge des personnes âgées au cours de leur vie, selon leur état de santé. Premier constat et non des moindres, selon plusieurs enquêtes menées par des instituts dont le sérieux n'est pas à démontrer, le souhait de la grande majorité des personnes âgées est de rester à leur domicile. 

Rester au domicile, le souhait de la majorité des seniors

La population des aînés connait peu ou mal l'offre d'hébergement disponible en France, de même qu'ils ne disposent pas d'informations sur les financements disponibles dans le cadre du maintien à domicile. Une certitude, tous pensent que « c'est cher ». 

L'offre en résidences- services compte aujourd'hui pas moins de 32 000 appartements pour 120 000 en foyers logements. Ces hébergements appartiennent à la même famille, soit une offre de logement intermédiaire, juste milieu entre le domicile de la personne âgée et l'EHPAD. Au sein des résidences et des foyers, des services plus ou moins importants, proposés pour une utilisation à la carte. 

Résidences-services et foyers logements, intermédiaires entre le domicile et l'EHPAD

Si les résidences services se développent avec 14 000 logements nouveaux prévus en 2014, il n'en va pas de même avec les foyers logements qui sont du ressort du domaine médico-social et sont réservés aux personnes dont les ressources sont plafonnées. Les deux sont toutefois indispensables et se développeront nécessairement, eu égard au vieillissement de la population et au fait que les EHPAD seront de plus en plus réservés aux personnes très dépendantes.

Parallèlement à cette offre d'hébergement, les services à la personne oeuvrent dans le cadre du maintien à domicile des personnes âgées. Que ce soient les agents à domicile ou les auxiliaires de vie, les intervenants auprès de ce public fragile sont des personnes formées qui évoluent dans un cadre organisationnel qui leur permet d'évoluer. 

Le secteur est structuré par branches et 220 000 personnes travaillent aujourd'hui auprès des personnes âgées et/ou handicapées pour le maintien à domicile. Les entreprises privées représentent 4% du secteur et expriment le souhait de pouvoir travailler auprès des résidences services, surtout des résidences seniors qui n'offrent pas de services. Ce souhait s'inscrit dans le cadre de la continuité des services auprès de la personne âgée, quel que soit son lieu de vie. 

Un souhait commun à tous les acteurs du secteur : mettre la personne au coeur du dispositif de prise en charge

Une volonté qu'ont manifesté tous les participants à la conférence et qui répond au besoin de placer la personne au coeur d'une prise en charge globale et non plus d'une prise en charge selon les gestionnaires comme c'est le cas actuellement. Ce désir est également celui exprimé par la population des seniors qui souhaite une offre plurielle, lisible et accessible financièrement. 

La réflexion menée actuellement par les acteurs du marché va donc dans ce sens, celui du décloisonnement pour la mise en place d'équipes pluridisciplinaires qui abordent les soins et les services de façon coordonnée avec les services sociaux. Une véritable prise en charge du parcours de vie organisée autour de la personne.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment