La première idée d'Eric Charpentier était de lancer on line, une place de marché pour des services entre particuliers, en y intégrant une solution de paiement. Finalement, eu égard à la concurrence effrénée et au nombre croissant de sites sur ce segment, il a préféré se consacrer exclusivement au développement de la solution de paiement : Payname

Une expérience professionnelle dans les services à la personne à l'origine de l'idée de Payname

Fondateur de Dwého, prestations en ménage et repassage commercialisées en ligne, Eric Charpentier connaissait déjà très bien les services à la personne, une expérience professionnelle qui lui a permis d'appréhender les difficultés administratives rencontrées par les particuliers dans le cadre de l'emploi direct d'un intervenant à domicile. 

C'est ainsi qu'il a eu l'idée de Payname, une solution en ligne, qui soit simple à utiliser et adaptée au web ou au mobile. Selon Eric Charpentier, le nom de CESU n'évoque rien à la génération des trentenaires et aux plus jeunes qui sont plus familiers de Paypal. Pour eux, utiliser les CESU, faire des déclarations à l'URSSAF, c'est compliqué et de plus, il y a un délai d'attente après inscription sur le site. 

Payname : rapide et instantané

Sur Payname, l'inscription se fait rapidement en complétant un formulaire et instantanément, il est possible de procéder à un paiement. Il suffit à l'internaute d'indiquer le mail de son intervenant à domicile, le type de prestation, le nombre d'heures effectuées et la somme convenue. 

Payname permet de gérer le règlement de la prestation. Le calcul des cotisations se fait automatiquement. Le bulletin de paie et le salaire sont envoyés au prestataire, les cotisations à l'URSSAF et l'internaute reçoit son attestation fiscale. C'est simple, rapide et entièrement on-line. 

Tout se fait automatiquement

Il est également possible d'utiliser des CESU préfinancés (aussi appelés CESU employeurs) via Payname. L'internaute envoie ses CESU au site qui les encaisse et crédite son compte du montant total. La procédure d'utilisation est ensuite identique. 

L'avantage de Payname, c'est l'instantanéité. L'internaute comprend tout de suite combien lui coûte la prestation et surtout, c'est un outil efficace pour que le cadre de l'intervention soit parfaitement légal. Payname a passé un accord avec l'URSSAF. 

Lancé en janvier 2013, Payname compte aujourd'hui 37 000 inscrits et Eric Charpentier espère atteindre le million d'utilisateurs à la fin de 2014 sur les 5 millions de particuliers concernés (3 millions d'employeurs et 2 millions d'employés).

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment