L'APECESU, Association Professionnelle des Emetteurs de CESU préfinancé a mené avec TNS Sofres une étude (du 13/2 au 8/3 2012) auprès d'un échantillon de 1218 bénéficiaires et utilisateurs de CESU RH préfinancé. Cette étude avait pour objectif de mieux cerner le profil des bénéficiaires, de savoir comment cet outil est attribué aux salariés et de connaître les bénéfices perçus à travers son utilisation. 

Très majoritairement utilisé pour la garde des enfants

Il ressort de cette étude que l'utilisation des CESU RH est majoritairement consacrée aux services liés à la famille. En effet, 75% des bénéficiaires s'en servent pour la garde des enfants et le soutien scolaire. Viennent ensuite les services qui concernent la vie quotidienne comme le ménage ou le jardinage pour 37% des bénéficiaires. 

La différence d'utilisation des CESU varie selon l'âge et les revenus. Les bénéficiaires qui se servent de ce moyen pour les services liés à la famille sont majoritairement des couples âgés de 25 à 39 ans, justifiant d'un salaire de 1.200 à 1.800 €. Pour les aides aux tâches de la vie quotidienne, ce sont plutôt des couples sans enfants, de 40 ans ou plus avec un salaire supérieur à 2.200€. 

Pour aller plus loin dans le détail du profil des bénéficiaires, parmi les 75% qui utilisent les services liés à la famille, 71% le font pour la garde d'enfant. Pour les services de la vie quotidienne (37%), l'aide ménagère rassemble 35% des CESU utilisés. Les autres utilisations sont anecdotiques avec 7% pour le jardinage et 5% pour le soutien scolaire. 

Une aide financière non négligeable

Le CESU RH est perçu comme une aide qui apporte de vrais bénéfices budgétaires et financiers à tel point que 99% des utilisateurs sont prêts à le recommander. Il est plus que bienvenu pour financer les dépenses liées à la garde d'enfant, une dépense contrainte que 62% des personnes continueraient à utiliser en l'absence de CESU RH avec un impact non négligeable sur leur budget. Sans lui, seuls 33% des bénéficiaires utiliseraient moins ou pas du tout ce service. 

Pour les services plutôt additionnels, le CESU est un déclencheur du recours aux services à la personne. C'est même un générateur d'emplois car l'enquête révèle que les personnes qui font appel aux services de soutien scolaire ou d'aide ménagère tendraient à limiter, voire même abandonner ces services s'ils ne bénéficiaient plus de CESU RH. Pour de l'aide ménagère, 74% utiliseraient moins ou pas du tout ce service s'ils n'avaient pas de CESU (seuls 23% l'utiliseraient autant).

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment