Il y a la fête de la musique, la fête de la poésie, la fête du cinéma, mais parmi les nombreuses manifestations du printemps, la fête des voisins est sans doute la plus simple à organiser. De la convivialité pour se connaitre et partager. 

La fête des voisins est née en France en 1999, dans le 17ème arrondissement de Paris. Des initiatives similaires existaient déjà préalablement en Belgique sous diverses appellations : Barbecue de quartier, Fête de rue, Dîner des voisins. 

La fête des voisins : une fête qui se développe

Aujourd'hui, la Fête des  Voisins, ce sont plus de 900 mairies et bailleurs sociaux partenaires en France (1 400 partenaires dans le monde) , 7 millions de Français participants (15 millions dans le monde) et 35 pays organisateurs.  

Alors que le repli sur soi et la peur de l'autre gagnent en ampleur sur le plan national, connaitre ses voisins est un premier pas vers le vivre ensemble. Personne n'a envie d'être au coeur d'un fait divers sordide en découvrant dans la presse le décès « dans l'indifférence générale » d'une voisine âgée, retrouvée morte chez elle longtemps après son trépas.

Connaître son voisinage et le fréquenter, c'est un moyen simple et sympathique de faire partie d'une petite communauté de services. Il est toujours pratique de pouvoir compter sur une voisine pour arroser les plantes quand on part en vacances ou sur la fille des voisins pour du baby-sitting occasionnel. 

Mode d'emploi de cette fête

L'organisation est simple et ne requiert aucune compétence. 

  • Repérez un lieu, une cour, un jardin, un hall d'immeuble ou le trottoir d'une rue s'il n'y a pas d'autres espaces à disposition ! En un mot, un lieu facile d'accès et idéal pour se regrouper à plusieurs immeubles ou pavillons !
  • Communiquez ! Pour avertir vos voisins, c'est très simple, il suffit de vous procurer l'affiche et les invitations : dans les mairies ou dans les organismes HLM partenaires de l'opération ou en les téléchargeant sur le site www.immeublesenfete.com 
  • Placez une affiche dans le hall de l'immeuble ou le lotissement en précisant son nom, l'heure et le lieu de l'apéritif, puis pensez à glisser les invitations dans les boîtes aux lettres et sous les paillassons. 
  • Sensibilisez et regroupez ainsi vos amis, vos voisins, votre gardienne d'immeuble, votre syndic de copropriété... pour n'oublier personne !

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment