Le constat est amère pour la gente féminine. Bien que les publicitaires mettent en scène des hommes dans des tâches ménagères à tout crin, sans doute pour ne pas heurter la sensibilité féminine, la réalité est tout autre et monsieur derrière l'aspirateur, c'est une chimère. 

Les chiffres parlent d'eux –mêmes : les femmes consacrent 4h01 par jour aux tâches domestiques, ce qui comprend : ménage, courses, soins aux enfants, jardinage et bricolage, contre 2h13 pour les hommes. Plus précisément, les femmes passent 3H01 à s'occuper du ménage et des courses contre 1h17 pour les hommes. 

Ménage : inégalité homme/femme

Entre 1986 et 2010, la durée des tâches domestiques a diminué de 20% pour les femmes. Ce chiffre varie selon l'âge et le nombre des enfants. Pour les mères de famille avec au moins 3 enfants dont un à moins de 3 ans, ce temps a augmenté de 8 minutes. 

Messieurs, vous avez l'impression d'en faire plus ? Détrompez-vous. Certes les choses évoluent, mais si peu... En 24 ans, le temps que vous consacrez au ménage et aux courses a augmenté de 7 minutes. Pas vraiment la révolution du balai ! Pourtant, la durée moyenne de travail professionnel s'est écourtée de 32 minutes sous l'effet de la montée du chômage et du passage aux 35 heures. Force est de constater que ce temps de travail en moins correspond pour l'essentiel à du temps libre en plus pour les hommes : +19 minutes en moyenne sur la même période... 

Répartition homme/femme

La composition des tâches domestiques de ces messieurs a quelque peu évolué. Ainsi, toutes proportions gardées, ils font plus souvent la cuisine : c'est le cas pour 9% d'entre eux avec une hausse de 3 points. Ils s'occupent également un peu plus des enfants : 4% en hausse de 1,5 point. En contrepartie, ils bricolent ou jardinent moins : 5% moins 1,5 point. 

Pour les travaux pénibles, pas de changement, les hommes ne s'y consacrent que très peu. A croire que le repassage ou la corvée des wc sont considérés comme des spécialités féminines par les hommes. Un chromosome peut-être ? 

Selon Michel Duée de l'INSEE, au final « on ne peut pas dire que les femmes en font moins grâce aux hommes. » Si elles passent moins de temps à s'occuper des tâches ménagères, c'est parce qu'elles font de plus en plus appel aux services d'une femme de ménage, enrichissent leur équipement en électro-ménager, ont recours aux plats tout prêts de temps en temps et tolèrent un ménage plus approximatif que leurs ainées. Méditons.

Commentaires

Si vous voulez un homme à tout faire et qui ne râle pas, il faut malheureusement faire appel à un professionnel. Plus sérieusement je pense qu'on est réellement dans une évolution où les hommes font autant de tâches ménagères que les femmes, c'est juste que dans notre inconscient cela n'a pas changé.