Un nouveau concept est désormais proposé en France : "le mari à louer". Non, ce n'est pas une blague, c'est tout à fait sérieux. Sans être féministe, le nom a de quoi faire bondir. Le "mari à louer" propose des services à domicile de type bricolage, jardinage etc. On parle bien de service à domicile, il n'est pas question ici d'escort boy ou autre gigolo. Mais il vrai que baptiser des services d'assistance pour petits travaux « mari à louer », c'est tout de même considérer qu'une femme a nécessairement besoin d'un homme pour bricoler à la maison. Il faut dire que le concept est né en Italie, de là à y avoir un début d'explication... 

En attendant, il y a peut-être un « mari à louer » près de chez vous ? Ils ne sont pas encore très nombreux à intervenir, mais l'idée suscite la curiosité qui crée le buzz, d'où le besoin etc. Vous devinez la suite. 

Le "mari à louer" qui vient de prendre ses fonctions en Ile de France propose ses services pour 30 à 40€ l'heure sans compter le trajet. Il prévient d'emblée qu'il ne fait pas le ménage et le repassage. Ah bon ? Serait-ce là des tâches qui incombent aux « faibles » femmes par atavisme ? Tiens tiens... Mais bon pourquoi pas. Après tout, les femmes qui ne savent pas ou ne veulent pas se lancer dans la plomberie seront sans doute ravies de faire appel à un mari à louer qui, dans la foulée, pourra en profiter pour tondre la pelouse et faire la vidange de la voiture. 

Le "mari à louer" ne s'adresse pas uniquement aux femmes seules, veuves ou divorcées, il concerne également celles qui n'ont pas un mari bricoleur à la maison. Il est possible toutefois, que ce dernier se sente un tantinet humilié dans son honneur de mâle. Que sa femme fasse appel à un mari à louer pour installer des étagères, pas certain que cela fasse rire monsieur. Sous une appellation « homme à tout faire », le concept passe tout de même mieux.

Quoiqu'il en soit les "maris à louer" sont déjà 35 en Italie et le concept a conquis l'Autriche et l'Allemagne. Gageons qu'avec un nom aussi provocateur il aura bientôt de nombreuses adeptes en France aussi.

Le mari à louer

Commentaires

Bonjour J'ai voulu poster ce commentaire sous votre article "Maris à louer", mais ça ne fonctionne pas, alors je vous l'envoie ici simplement pour aller au bout de ma démarche :) Cordialement J'ai beau chercher, je ne comprends vraiment pas ce qui a de quoi faire bondir dans ce nom... Vous dites "Mais il vrai que baptiser des services d'assistance pour petits travaux « mari à louer », c'est tout de même considérer qu'une femme a nécessairement besoin d'un homme pour bricoler à la maison." Il y a sans doute plein de femmes qui n'ont pas besoin des services d'un homme pour bricoler, et qui ne feront donc pas appel à ce type de location. C'est le principe de la location quoi, quand on en a besoin on appelle, sinon on appelle pas. Mais ce nom n'induit en rien qu'une femme a nécessairement besoin d'un homme pour bricoler... Et puis je n'ai pas de chiffres précis, mais un moment ça fait du bien d'être réaliste, il y a plus d'hommes que de femmes qui savent réparer des fuites d'eau/faire une vidange/fixer une étagère etc... Je n'ai pas l'impression de manquer de respect aux femmes en disant ça. La preuve, j'en suis une :)