Les particuliers employeurs de moins en moins nombreux ?

Les conséquences de la réforme fiscale sur le secteur des services à la personne s'avéraient désastreuses, pour la fédération des particuliers employeurs (FEPEM) la mise à mort du secteur ne fait que commencer.

Selon la caisse nationale des URSSAF, l'agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS), le nombre de particuliers employeurs aurait ainsi diminué de 0,7 % au 1er trimestre 2011. La FEPEM dénonçant une réforme mal-faite, s'attend pour sa part à une grave détérioration de la situation des emplois du secteur dans les mois à venir. Selon la fédération, "la suppression de l'abattement de 15 points sur les charges patronales des particuliers employeurs en 2011 a contribué à la destruction de 8 000 emplois en trois mois".

Les TPE favorisées ?

Pour la FEPEM , la situation est d'autant plus insoutenable que les familles et donc les potentiels particuliers employeurs seraient largement défavorisés dans les termes réglementaires et fiscaux. Une défavorisation encore plus grande face aux dispositions dont ont pu jouir les très petites entreprises (TPE).

"Le coût de l'emploi familial à domicile est plus lourd pour une famille que pour une TPE" constate ainsi la fédération, les TPE bénéficiant d'allégements de cotisations patronales supplémentaires en 2011,contrairement aux particuliers employeurs.

Pour la FEPEM, "il n'y a aucune raison de ne pas avoir d'équité entre ces deux types d'employeurs pour des emplois peu ou pas qualifiés". Il est donc grands temps de mettre en place de nouvelles "mesures lisibles, pérennes et équitables pour redonner confiance aux personnes concernées par l'emploi familial".

Avec plus de 1,7 millions de salariés à domicile, les quelques 3,5 millions de particuliers employeurs représentent près de 86 % du secteur des services à la personne.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment