L'entreprenariat à la peine en juin

Après une hausse de 15 % au mois de mai 2011, le nombre de créations d'entreprises a nettement diminué au mois de juin. Selon l'institut national de la statistique (INSEE), il se serait ainsi écroulé de 6,1% en un mois avec 46 109 entreprises créées en juin contre 49 121 en mai, tous régimes confondus.

Sur les trois derniers mois, le nombre de créations est en baisse de 10,6 %. Sur 12 mois, cette baisse est de 8,7 %. Enfin, en résultats cumulés, 289 218 créations ont été enregistrées depuis le 1er janvier 2011, alors que sur les 6 premiers mois de l'année 2010 ce chiffre était de 338 006.

Selon l'INSEE : "Les secteurs qui contribuent le plus à cette baisse sont le soutien aux entreprises et le commerce". Dans le détail :

  • le secteur du commerce, transports, hébergement et restauration présente 862 créations en moins sur un mois, avec 13300 nouvelles entreprises en juin contre 14162 en mai ;
  • du côté du soutien aux entreprises c'est une baisse de 379 créations qui est enregistrée (9706 en juin contre 10085 en mai) ;
  • même constat pour les services au ménages avec un recul brut de 333 créations, le secteur n'enregistrant que 5057 nouvelles entreprises en juin contre 5390 en mai.

Une certaine stabilité pour l'auto-entreprise

Supérieure au nombre de créations classiques, l'auto-entreprise, bien que restant loin de ses records de 2009 et 2010 dus essentiellement à l'effet nouveau du statut, continue de séduire.

Pour beaucoup, ce régime aurait d'ailleurs atteint son "rythme de croisière", avec 24 962 créations en juin, contre 25 426 en mai et 24 347 en avril.

D'après l'institut, "sur les six premiers mois de l'année 2011 on enregistre, en données brutes, 151 980 demandes de création d'auto-entreprises".

Les auto-entrepreneurs continuent ainsi de jouer un rôle important dans  le monde entreprenarial. En effet, hors auto-entreprise, les créations nettes s'écroulent de 10,8 % sur un mois après un "boom" de + 28,9 % en mai.

Sans rentrer dans l'apologie de l'auto-entreprise on pourra cependant noter que seul ce régime présente une évolution stable ces derniers mois, tandis que les autres régimes, entreprises individuelles et formes sociétaires, connaissent une évolution des plus "anarchiques" en terme de créations.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment