Pour des services plus sûres

L'union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles (UNA), se veut "le 1er réseau" dans ce domaine. Avec plus de "1200 structures adhérentes",  il est vrai que l'UNA est un élément de poids dans le secteur des services à la personnes.

C'est fort de cette identité et "reconnaissance" nationale que l'UNA a ouvert, à titre expérimental, et avec le soutien de l'agence nationale des services à la personne (ANSP), 10 "Centres de ressources" fin avril. Des centres permettant notamment de rassurer et d'informer les particuliers-employeurs et salariés sur le secteur.

Un suivi intégral

Pour l'union, ces centres sont beaucoup plus qu'un simple point d'information. Les Centres de ressources proposent ainsi un suivi "personnalisé", prenant  "en considération les souhaits, les attentes et la situation des personnes, afin d'orienter les publics vers les solutions les plus pertinentes et adaptées à leurs besoins". Qu'il s'agisse de questions d'orientations, d'un accompagnement des futurs particulier-employeurs (fonctionnement des CESU, recrutement), ou de renseignements sur les droits et devoirs de chacun.

L'UNA propose ainsi plusieurs types de suivis, ponctuels ou réguliers, selon les besoins des demandeurs. Compétent dans tous les types de services à domicile, ménage, garde d'enfants, mais également aides aux personnes âgées ou handicapées, le réseau propose ainsi une offre de suivi complète.

Une phase test de 6 mois

10 structures, membres du réseau proposent, à ce jour, ce dispositif :   Adafmi  dans le Var ;  Adeo  en Seine-Maritime ; Aidadom-16  en Charente ; Aradopa dans la Marne ; Aramad en Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne ;  l'Asad de Bordeaux en Gironde ;  Fassad 70 en Haute-Saône ; "La Vie à Domicile" à Paris ; l'UNA Nord-Pas-de-Calais ; et l'UNA Rhône.

À l'heure actuelle, ces Centres de ressources ne sont ouverts qu'à titre expérimental. Pour autant, l'Union souhaite étendre son offre dès la fin  de cette période de test, à savoir fin octobre début novembre.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment