Des services appréciés

Sur les 1031 personnes interrogées, 91% ont une "bonne image" des services à la personnes. Des services jugés adaptés à 96 % aux "consommateurs" et leur besoins, et à 95 % au contexte sociétal actuel (évoluant et de développant bien en fonction des "principales évolutions de la société".

L'enquête réalisée entre le 14 et le 21 février  sur la demande de l'ANSP, montre également une grande satisfaction français par apport aux salariés intervenants. Ainsi, 89 % des personnes interrogés font confiance aux intervenants et 97 % sont pour une plus grande reconnaissance du personnel et des métiers exercés.

Un secteur en plein expansion

Les sociétés et association de services à la personnes sont en pleine essor et sont toujours plus nombreuses à se créer. Une offre qui répond à une demande forte liée à un vieillissement de la population (près d'un tiers de la population selon l'lNSEE), tandis que paradoxalement l'indice de fécondité est au plus haut (820000 bébé sont nés en France en 2010).

Alors que l'Europe peine à ressortir de la crise économique de 2009, les services à la personnes se sont donc imposés comme une évidence. D'après l'agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS), au 4ème trimestre 2010, il y avait près de 3 millions de particuliers employeurs à faire appel à ces services. Une demande entrainant une création de près de 64000 emplois en 2010 soit  0,9 % en plus qu'en 2009.

Les services à domicile mieux connus

Face à un tel développement les français ont commencé à s'intéresser de plus près au secteur.  Pour la majorité (77 %), services à la personnes rime avec vie quotidienne. L'an dernier, ils n'étaient que 45 % à pouvoir citer le ménage, le soutien scolaire ou encore le bricolage comme des offres de service à domicile. L'aide au personnes âgées et l'aide aux personnes handicapés sont, pour leur part, cités par 60 % des personnes interrogées (55 % en 2010). Enfin, 33 % ont cité les services à la famille (baby sitting, garde d'enfant), alors qu'ils n'étaient que 14  % en 2010.

La reconnaissance du public est en marche. Une bonne nouvelle pour un secteur qui n'aspire qu'a se développer davantage.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment