En 2011, le gouvernement a opté pour la suppression des exonérations de charges patronales dans le secteur des services à la personne. Cette mesure est lourde de conséquences pour les particuliers-employeurs, avec selon la FEPEM une «augmentation brutale et automatique de 12% du coût de l'heure déclarée».

Les entreprises pouvant bénéficier d'autres mesures (réduction Fillon), les impacts de la disparition des exonérations seront limités pour les structures prestataires.

Patrice DENIAU, Président-Fondateur du réseau MAISON et SERVICES a souhaité rassurer ses clients : « La réduction et le crédit d'impôts de 50 % ainsi que la TVA à 5.5% sont maintenus, ce qui est une excellente nouvelle. »

Il ajoute : « L'incidence sur l'augmentation de nos tarifs sera faible ». En effet,, contrairement aux particuliers-employeurs qui deviennent « les seuls employeurs de France à ne bénéficier d'aucune exonération de charges puisqu'ils sont exclus des exonérations Fillon sur les bas salaires*", le réseau MAISON et SERVICES pourra compenser en partie cette suppression par l'application de la loi Fillon. 

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment