1 problème 4 approches

La ministre des solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot, va mettre en place, dès aujourd'hui, les 4 groupes de travail chargés du problème. Pour rappel, chaque groupe se voit confier une thématique. Au programme : le financement, la prospective (coût et devenir de la dépendance) , les modes de prise en charge et enfin, la place du vieillissement des personnes âgées dans notre société.

Le financement, principal frein à la réforme

Le débat public se met a peine en place que déjà les obstacles se font connaitre. Ainsi, la question du financement de cette dépendance risquerait de prolonger le débat jusqu'en 2012 voire plus.

Un système à deux doigts d'exploser

Aujourd'hui, la dépendance est financée à 80 % par l'État et la sécurité sociale, et à 20 % par les départements. L'État et la sécurité sociale sont déjà empêtrés dans des déficits colossaux, quant aux département ceux-ci peinent déjà à boucler leur budget. Pour beaucoup d'économistes et spécialistes, il parait difficile d'augmenter ce budget.

Une adaptation nécessaire

D'après la ministre, 1,2 million de personnes âgées qui sont en perte d'autonomie et 500.000 seraient placées en maisons spécialisées. Chaque année, 80000  personnes âgées subiraient une perte d'autonomie. D'après des études récentes cette tendance ne ferait que s'aggraver. D'après Emmanuel Kessler, journaliste spécialisé, le budget pour la prise en charge des personnes âgées devrait passer de 20 milliards à 30 milliards d'euros en 2050.

Un surcoût pour les familles ?

Si les structures publiques ne peuvent prendre en charge cette dépendance, les bénéficiaires et leur familles devront ils faire face à une envolée des tarifs ? Cela parait difficile, le coût moyen de la prise en charge étant déjà élevé. Comme le souligne Emmanuel Kessler, "le montant moyen de l'aide versée est de 500 euros par mois quand le coût d'une place en maison de retraite va jusqu'à 3 000 euros mensuel".  Un retournement vers les services à domicile pourrait être une solution, hélas, doit également affronter de gros changements financiers.

Si la question du financement est au coeur du débat, il est important de garder en vue les autres points du débat. toutes les questions se devant d'être traitées intégralement.

Commentaires

Dommage que les articles de votre site hospimedia ne puisse pas être lus sans s'abonner.
Pour compléter cet article, je vous conseille celui-ci sur lequel je suis tombé cette semaine... Lancement du débat sur la dépendance et irruption des nouvelles technologies à l'hôpital : http://www.hospimedia.fr/actualite/articles/20110107_lancement_du_debat_sur_la_dependance_et_irruption_des_nouvelles_technologies_a_l_hopital J'espère que cet article saura vous être utile... A bientôt :)