Une campagne de pub fait actuellement du teasing pour le lancement du site "Le produit". Il s'agit d'une grosse campagne, avec 4 spots à la télévision et un site web dédié. En voyant ces publicités, j'ai tout de suite compris qu'il s'agissait de parler des services à la personne.

Le produit

D'après le blog Veille2Com', il s'agirait du campagne de pub pour l'agence nationale des services à la personne.

Cette campagne aurait été réalisée par l'agence FFL (Fred Farid Lambert) qui a remporté le budget publicitaire de l'ANSP il y a un mois (12 M€ sur 2 ans). Si les 12 millions d'euros étaient utilisés pour payer une partie des prestations, cela encouragerait aussi l'utilisation des services à domicile... On pourrait imaginer que l'ANSP rembourse les 2 premières heures payées en CESU (en comptant 10 euros de remboursement par heure, cela ferait 1,2 millions d'heures....). On pourrait ouvrir un débat : "que faut-il faire pour que les français consomme plus de services à la personne?"

Vous pouvez voir les 4 publicités pour le produit sur Dailymotion.

Commentaires

C'est vrai, il vaut mieux se faire plaisir en se payant l'écran plat ou des vacances ( je peux en prendre que tous les quatre ans), c'est pourquoi même 8 euros de l'heure c'est encore trop cher. Récemment j'ai envoyé un mail au Sénateur de l'oise Philippe MARINI, rapporteur du budget au Sénat, je proposais que les plus nantis soient intégralement défiscalisés de leurs charges en personnel (pour représentativité) sur l'ISF, avec des conditions bien sûr, il me répond que c'est une question d'équité, et donc difficilement envisageable. Là, je ne suis pas d'accord avec lui. Je comprends le côté équité par rapport aux services à la personne. Mais combien d'emplois seraient créés à plein temps? Sûrement davantage que ce que l'on connaît aujourd'hui. En tous cas, je crains que les services à la personne finissent aux oubliettes avec le temps et que l'on retrouvera ces emplois troqués au "black".
Merci Michèle pour ce retour d'expérience. Les français ont du mal à payer certaines choses, mais pas d'autres... Ils vont pinailler pour 1 euro de salaire auprès de leur aide à domicile, mais vont acheter sans broncher la dernière télévision à écran plat. Le travail au noir chez les personnes riche s'explique aussi par les plafonds de déduction d'impôts. Pour les tarifs des services à la personne, on parle toujours de montant après déduction fiscales (à partir de 8 euros l'heure de ménage). Or un foyer est non imposable avec un des membre du foyer qui ne travaille pas sans être au chômage (une femme au foyer par exemple) ou si le foyer a atteint le plafond de remboursement (12000 euros / an), il n'y a pas d'avantages fiscaux.
Que faudrait il faire pour que les français consomment plus de services à la personne? C'est une bonne question. Les français savent aussi compter, et tant que les cotisations salariales et patronales ont un coût non négligeable, malgré les dispositions ficales. Par ma profession, j'ai pu me rendre compte, que l'employeur n'utilise le CESU pour payer son salarié, pour deux/jour au lieu de quatre ou de six, ça arrange les deux parties... Idem pour des salariés à temps complet, que l'on déclare à mi-temps... Et il y ceux qui ne déclarent pas du tout, car beaucoup d'employeurs acceptent ce que demande le salarié, notamment 4 heures de ménage dans la semaine, c'est environ entre 32 et 40 euros. Ca se constate aussi pour les baby sittings. Au fond tout est arrangements entre les 2 parties. Ce que les français n'aiment pas c'est payer, tout simplement. D'ailleurs le pari des 500 000 emplois en trois ans de Borloo, ne sera pas tenu. Les services à la personne et le CESU fonctionnent mieux qu' à travers les grandes entreprises. Il existe une grande faille dans le système qui arrangent bien certains employeurs-particuliers, c'est que tant qu'on ne peut pénétrer leur domicile privé, le travail au "noir" existera, parce que si il y a des employeurs indélicats, il y a aussi des employés peu scrupuleux. J'en connais qui sont au chômage, mais travaille à temps complet pour 1600 euros "au noir". C'est souvent le cas des étrangers, même s'il réside en france depuis 20 ans. Ce que je perçois autour de moi, me heurte violemment, c'est pourquoi ce job, leur est destiné, et ce qui contribue, comme pour moi, à ne plus trouver un poste dans des conditions normales (salaire minimum déclaré, des horaires à n'en plus finir, etc...). Le constat reste simple, même les organismes prestataires n'y trouve leur compte, c'est pourquoi on les trouve en ligne, Nordik ( à Lille)par exemple à du mal à trouver du personnel compétent, surtout dans le repassage et l'entretien du linge (c'est un métier) c'est le mien à la base et il n'est pas inutile de passer 3 ou 5 ans d'études. Les français ont un problême avec l'argent, c'est ca le malaise et la réponse à ta question. @ bientôt Guillaume Michèle DERUDDER