Dans le cadre du plan « France Relance », les entreprises et les associations qui recrutent des personnes en situation de handicap bénéficient depuis plus d’un an d’une aide allant jusqu’à 4 000 euros. La mesure se poursuit jusqu’à fin décembre. D’autres initiatives ont été prises récemment par le gouvernement pour faciliter la vie des personnes handicapées, ou sont prévues, comme le financement d’une auxiliaire de vie pour les personnes avec un handicap mental.

Illustration de l'article Aide à l'embauche des travailleurs handicapés : plus qu'un mois pour la demander

Il reste encore un peu plus d’un mois aux entreprises intéressées pour conclure un contrat avec un travailleur handicapé (RQTH). Après le 31 décembre 2021, cette aide de 4 000 euros par an (maximum) prendra fin.

Initiée en septembre de l’année dernière, puis prolongée une première fois à partir du 1 er juillet de cette année, elle a permis de recruter, depuis le début de l’année 2021, plus de 11 600 personnes en situation de handicap bénéficiant de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH).

Elles ont été recrutées soit en CDD d’au moins 3 mois, soit en CDI. Il n’y a pas de limite d’âge.

Quel salaire pour le travailleur handicapé 

Pour bénéficier de cette aide, les entreprises et les associations doivent rémunérer la personne handicapée moins que 2 fois le smic (ou 2 fois le smic), soit moins de 3 109 euros bruts par mois.

Il est obligatoire que le salarié n’ait pas fait partie des effectifs de l'employeur depuis le 1er septembre 2020 pour un autre contrat.

 

Comment est versée l’aide aux entreprises embauchant un travailleur handicapé

 

Le montant de l'aide s'élève à 4 000 euros maximum par salarié sur un an.

Elle est versée chaque trimestre sur une période d'un an, au prorata du temps de travail et de la durée du contrat.

 

Entreprises et associations : comment en bénéficier de l’aide pour les travailleurs handicapés

 

La demande se fait via la plateforme de télé-service de l'Agence de services et de paiement (ASP). 

Comment trouver une emploi accessible aux personnes en situation de handicap

 Vous êtes en situation de handicap et vous recherchez un emploi ? Le site de Pôle Emploi permet d’afficher uniquement les offres d'emploi accessibles aux personnes en situation de handicap. Ce tutoriel vous explique comment faire. 

Lancement d'une campagne de sensibilisation pour faire évoluer le regard sur le handicap

 

En France, 12 millions de personnes sont touchées par un handicap. Pour la plupart (80 %), ces handicaps sont invisibles. Par ailleurs, 85 % surviennent au cours de la vie.

 Afin de changer le regard de chacun sur les personnes en situation de handicap, et de lutter contre les préjugés, une campagne de sensibilisation est en cours depuis un mois, et jusqu’au début janvier 2022. Intitulée « Voyons les personnes avant le handicap » elle est constituée de trois films et dix portraits de personnes handicapées.

Les trois films sur des situations de la vie quotidienne ont été réalisés par Yvan Attal. Les portraits de la photographe Sylvie Lancrenon montrent combien les personnes en situation de handicap sont comme tout le monde.

Cette campagne, qui vise notamment la jeune génération, est diffusée sur plusieurs supports, à la fois sur Internet, au cinéma, à la télévision, dans la presse, par affichage.

Le site internet mon parcours handicap pour les parents d'élèves

Depuis le mois dernier, une rubrique Scolarité de Mon Parcours Handicap  destinée aux parents et aux élèves en situation de handicap a vu le jour. Elle apporte des réponses sur les parcours de scolarisation, les aides, les démarches à effectuer, et elle permet d’identifier les bons interlocuteurs.

 

À venir : la prestation de compensation du handicap pour les personnes avec un handicap mental

À partir de février 2022, la prestation de compensation du handicap (PCH) va s’élargir aux personnes présentant un handicap psychique, mental ou cognitif, qui en sont exclues pour l’instant. Pour la percevoir aujourd’hui, la personne handicapée doit être « dans l'incapacité d'effectuer seule une activité quotidienne essentielle » ou éprouver de grandes difficultés pour en réaliser au moins deux. Celles-ci doivent être définitives ou d'une durée prévisible d'au moins un an.

Avec les nouveaux critères applicables aux personnes avec un handicap mental, l'aide humaine pourrait concerner une personne non-autonome quand il s'agit de « prendre soin de sa santé », « gérer son stress face à l'imprévu » ou encore ayant besoin de soutien à son « autonomie globale ».

Ces personnes pourront alors, à leur tour, bénéficier du financement d'une auxiliaire de vie