Selon une étude de la Drees sur l’allocation personnalisée d’autonomie, à l’avenir, les bénéficiaires de l’APA pourraient être beaucoup moins nombreux que ce que l’on envisageait jusqu’à présent.

Illustration de l'article Allocation personnalisée d'autonomie : les bénéficiaires vont-ils être moins nombreux que ce que l'on pensait ?

L'espérance de vie sans incapacité s'allonge.

Et si les chiffres jusque-là avancés concernant le nombre de bénéficiaires à venir de l’APA étaient à reconsidérer ? C’est ce que suggère l’étude de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) parue aujourd’hui, intitulée « Allocation personnalisée d’autonomie : la part de l’espérance de vie passée en tant que bénéficiaire diminue depuis 2010 ».

Selon ses conclusions, à l’avenir, les bénéficiaires de l’APA pourraient être beaucoup moins nombreux que ce que l’on envisageait jusqu’à présent. Alors que le scénario central du modèle LIVIA de la Drees (qui a trois hypothèses), estime qu’il pourrait y avoir 215 000 bénéficiaires de l’APA de plus entre 2020 et 2030, l’étude qui paraît aujourd’hui estime que « si la tendance observée entre 2010 et 2019 pour les prévalences de l’APA à chaque âge se poursuivait, l’augmentation pourrait n’être, au final, que de 71 000 personnes ».

Le scénario optimiste de LIVIA fait état de 113 000 personnes.

Une diminution de la durée de vie dans l’apa

En effet, malgré les gains d’espérance de vie des seniors observés entre 2010 et 2019, la durée de vie dans l’APA diminue

 

À quoi correspond l’espérance de vie dans l’allocation personnalisée d’autonomie

 

Derrière ce terme, on trouve le nombre moyen d’années qu’une personne de 60 ans peut espérer vivre en bénéficiant de l’APA.

Le calcul prend notamment en compte les personnes âgées qui décèdent sans avoir bénéficié de l’APA. Car elles sont nombreuses !

Selon les chiffres de 2018 de la Drees, seules 7,6 % des personnes âgées de 60 ans ou plus bénéficient de l’APA (avec des taux variables selon les départements). Près des trois-quarts des bénéficiaires sont des femmes.

La proportion est faible jusqu’à 79 ans (2 %). Elle augmente entre 80 et 89 ans (18 % de la population). À partir de 90 ans, c’est la moitié de la population qui en bénéficie.

Une APA plus longue lorsque l'on vit à domicile 

Selon l’étude de la Drees qui paraît aujourd’hui, fin 2019, une personne de 60 ans aujourd’hui va passer en moyenne 2,4 années en tant que bénéficiaire de l’APA. Cette espérance de vie passée dans l’APA est par ailleurs plus élevée pour une bénéficiaire de l’APA à domicile (1,4 année en APA), avec une aide aux personnes âgées, que lorsque la personne est en établissement (1, 0 année en APA).

La part de l’espérance de vie passée en tant que bénéficiaire de l’apa en baisse depuis 2010

 

Alors que l’espérance de vie augmente, la part de durée de vie après 60 ans en tant que bénéficiaire de l’APA diminue (elle passe de 10,1 % fin 2010 à 9,5 % fin 2019), surtout lorsque l’on est faiblement dépendant, (GR 1 et GIR 2), ou que l’on vit à domicile.

En revanche, la part de la durée de vie après 60 ans passée en tant que bénéficiaire de l’APA augmente lorsque l’on est en établissement et que l’on est en GIR 3 ou GIR 4 (dépendance modérée).

Comme le montre une autre étude de la Drees qui paraît également aujourd'hui, l’espérance de vie à 65 ans s’allonge, mais ce ne sont pas forcément des années vécues en bonne santé, même si l’espérance de vie sans incapacité s’allonge. En 2020, à 65 ans, les hommes peuvent espérer vivre 10,6 ans sans incapacité et les femmes 12,1 ans.

Au-delà, les publics fragiles ont de plus en plus besoin d'être épaulés, comme le rappelle un article de 20 minutes.fr paru il y a quelques jours.

Vous êtes à la recherche d'une auxiliaire de vie pour aider une personne âgée à domicile bénéficiant de l'APA ? Ou vous êtes à la recherche d'un emploi d'aide à domicile auprès des personnes âgées ?

Aladom.fr, le leader de l'annonce dans le service de l'aide à la personne, met en relation les particuliers et les prestataires de service dans toute la France.