Le réseau spécialisé en garde d'enfants Babychou Services a mis en place, depuis le 1er septembre, une revalorisation salariale pour l'ensemble de ses Babychou-sitters.

Illustration de l'article Babychou Services révise à la hausse sa grille de rémunération

Hausse des salaires pour la garde d'enfants

En cette période de rentrée scolaire, l’enjeu de l’attractivité des métiers de la garde d’enfants à domicile concerne tout particulièrement les acteurs du secteur.

Conscient des difficultés de recrutement ressenties par ses agences, et souhaitant récompenser ses intervenants pour leur investissement quotidien, leur engagement sans faille auprès des familles et leur faculté d’adaptation, le réseau Babychou Services a mis en place, depuis le 1er septembre, une revalorisation salariale pour l’ensemble de ses Babychou-sitters.

Plus que jamais, en cette période de crise sanitaire, le réseau Babychou Services veut mettre en lumière et valoriser le travail accompli par ses intervenants, ou « Babychou-sitters », partout en France. L’année dernière, avec les trois confinements successifs et la mise en œuvre des différents protocoles sanitaires, les intervenants ont continuellement dû s’adapter. Une faculté d’adaptation d’autant plus nécessaire depuis le second semestre 2020, avec la modulation des horaires induite par le recours massif au télétravail. Aujourd’hui, alors que le retour à la normale semble s’opérer un peu partout, le réseau souhaite récompenser ses Babychou-sitters pour leur engagement et leur implication sans faille auprès des familles.

« Nous souhaitons pouvoir offrir plus à nos intervenants, dès lors qu’ils s’engagent sur des gardes régulières à l’année, comme par exemple les sorties d’école et/ou de crèche. Ils agissent sur un temps court, pour mettre en œuvre le « relais parents » , qui est d’ailleurs une des marques de fabrique de notre enseigne Babychou Services. Concrètement, cela consiste, en 2 à 4 heures - et parfois moins, à aller chercher les enfants à l’école ou la crèche en assurant leur sécurité sur le trajet, à leur donner le goûter, à assurer le suivi des devoirs pour les enfants de 6 à 11 ans environ, à leur donner le bain ou surveiller le temps de la douche, enfin à préparer et parfois donner le dîner.

Pour assurer des missions aussi essentielles pour l’enfant, dans un temps aussi restreint, les Babychou-sitters doivent mettre en œuvre des compétences variées, et notamment le sens de l’organisation ; la capacité à aider les enfants d’un point de vue scolaire ; l’écoute, l’empathie, la patience, tout en étant dans l’affection ; la fermeté aussi, lorsqu’il le faut, pour donner un cadre à l’enfant ; enfin, la créativité au travers du jeu, de la lecture ....etc. Finalement, il s’agit de « remplacer » (un peu !) les parents sur cette courte période.

C’est pour eux un beau challenge, que nous voulons récompenser », explique Claire Lanneau, Dirigeante Fondatrice de Babychou Services.

Au-delà de cette révision à la hausse de sa grille de rémunération, Babychou Services a toujours cherché à valoriser ses collaborateurs et à reconnaître pleinement leur investissement quotidien. Cette volonté se concrétise notamment dans les différentes  possibilités d’évolution professionnelle, offertes au sein du réseau. Certains intervenants peuvent ainsi acquérir davantage de responsabilités et développer de nouvelles compétences en intégrant directement les agences de proximité Babychou, au sein desquelles sont effectuées les missions de recrutement, sélection, placement et suivi des Babychou-sitters par les chargés de recrutement. Cela peut constituer, pour eux, une évolution très intéressante et leur offre un parcours professionnalisant, permettant d’accéder ensuite à d’autres postes, voire, à terme, à la responsabilité d’une agence.

Babychou Services propose des centaines d'offres d'emploi de garde d'enfants sur tout le territoire

Quel impact concret pour les familles et les intervenants ?

Pour compenser ce coup de pouce offert aux intervenants, Babychou Services implique ses parents clients, qui se verront appliquer une -très - légère hausse de tarif, dans certains cas. Un effort financier qui ne reposera pas bien sûr uniquement sur les familles, l’entreprise prenant à sa charge une partie de l’augmentation, sur ses marges.

Les intervenants Babychou Services se voient systématiquement demander le strict respect des consignes sanitaires, un engagement toujours sans faille, le respect de la ponctualité vis-à-vis des parents et des enfants, et l’obligation de faire une restitution, écrite ou orale, du déroulé de chaque période de garde.

Très concrètement, la rémunération, chez Babychou Services, est définie en fonction de l'expérience et de la qualification du candidat. Depuis le 1er septembre dernier, la grille de rémunération - SMIC horaire brut- a donc évolué ainsi :

  • une grille de rémunération allant de 7 % à 12,1 % au-dessus du SMIC, selon le niveau de compétences en région parisienne, ainsi que sur les agglomérations lyonnaise et bordelaise.
  • en dehors de ces zones spécifiques, les intervenants travaillant avec Babychou Services se verront proposer une rémunération comprise entre 5 % et 6,9 % au-dessus du SMIC, toujours selon le niveau de compétences.

Chaque intervenant peut ensuite augmenter sa rémunération mensuelle en acceptant des baby-sitting occasionnels le soir ou le week-end, ou encore en assurant des missions d’animation.

Un rôle à jouer dans la lutte contre le travail au noir

« Il est important de noter que cette révision à la hausse de notre grille de rémunération a une réelle visée économique et sociale. Babychou Services est un réseau d’agences agréées - un gage de qualité et de sécurité précieux pour les familles. Tous nos intervenants sont recrutés selon des process spécifiques, par des chargés de recrutement installés au sein de nos agences de proximité. Nos intervenants sont tous salariés en CDI, et bénéficient d’une protection sociale complète. Ce n’est pas toujours le cas lorsque les familles recrutent sur les réseaux sociaux ou via des plateformes d’intermédiation : les prestations ne sont alors pas encadrées, et bien souvent réalisées au gris (avec seulement une partie des heures déclarées), voire totalement au noir. Recourir à nos agences, c’est donc aussi limiter le recours au travail au noir et freiner cette économie souterraine, contre laquelle toutes les entreprises de notre secteur luttent », conclut Claire Lanneau.

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment