Plusieurs changements ont lieu en ce début juillet en ce qui concerne la garde des bébés. C’est le début d’un congé paternité plus long. Côté crise sanitaire, les aides exceptionnelles aux crèches et aux maisons d’assistante maternelle sont prolongées.

Illustration de l'article Congé paternité, garde des bébés et des jeunes enfants : tout ce qui évolue en juillet 2021

Ce début juillet voit un changement très attendu par de nombreuses familles : le congé paternité va être plus long. Il passe à 25 jours fractionnables.

Pour rappel, jusqu’alors sa durée était de 11 jours consécutifs.

Ce nouveau congé paternité s’applique les enfants nés à partir du 1er juillet 2021 ou nés avant lorsque la naissance était supposée intervenir à partir de cette date.

Congé parternité : jusqu'à quel âge pour le bébé ? 

Le congé comporte une période obligatoire et une période non-obligatoire. Elle doit se prendre dans les six mois qui suivent la naissance de l'enfant. Ce congé doit débuter immédiatement après le congé de naissance de 3 jours offert par l’employeur et prévu par le code du travail.

Les conditions ne sont pas les mêmes selon les statuts.

Congé paternité quelles règles pour les travailleurs salariés

  • Le congé paternité doit débuter par une première période obligatoire de 4 jours qui interdit de travailler en même temps. Elle se prend dès les premiers jours de l’enfant. Il est obligatoire qu’elle débute le lendemain du congé de naissance.
  • Ensuite, une seconde période de congé, non-obligatoire, peut se prendre dans la foulée, ou bien plus tard, pourvu qu’elle débute dans les six mois qui suivent la naissance du bébé. Elle est de 21 jours pour un enfant, et de 28 jours pour des jumeaux, des triplés (ou plus).
  • Il est possible de prendre ce congé en deux fois. Mais la période la plus courte devra durer au moins cinq jours.

Congé paternité quelles règles pour les travailleurs indépendants, praticiens, auxiliaires médicaux et conjoints collaborateurs

À partir de ce 1 er juillet, la durée du congé de paternité et d’accueil d’enfant est de 25 jours d’affilée au maximum pour un bébé, et de 32 jours consécutifs maximum pour plusieurs bébés.

  • Comme pour le parent salarié, il doit débuter le jour de la naissance de l’enfant.
  • Une première période de 7 jours est obligatoire, à compter le jour où le bébé naît.
  • Une deuxième période de congé, non-obligatoire, peut se prendre en trois parties cette fois (au lieu de deux pour un travailleur salarié).
  • Elle est de 18 jours au total pour un enfant, et de 25 jours pour plusieurs bébés. Chaque partie doit durer au moins 5 jours.

Retrouvez toutes les informations sur le site service-public.fr

Prolongation des aides exceptionnelles aux établissements d’accueil du jeune enfant

L'autre information de ce début juillet 2021 est la prolongation des aides exceptionnelles pour les crèches et les maisons d'assistantes maternelles.

Mises en place depuis le début de la crise sanitaire et le premier confinement de mars 2020, ces aides exceptionnelles aux établissements d'accueil du jeune enfant (Eaje) et aux maisons d'assistantes maternelles (MAM) ont déjà été renouvelées plusieurs fois. Elles le sont de nouveau, jusqu’à la fin du mois de septembre 2021.

La Cnaf (Caisse nationale des allocations familiales) précise indique que les préfets peuvent être amenés à décider de fermetures locales et temporaires d'établissements recevant du public (dont les crèches), « si les conditions l'exigent ».

Elle rappelle aussi que les consignes d'isolement des personnes testées positives ou contacts à risque sont toujours d'actualité. Ainsi, le dispositif d'arrêt de travail dérogatoire, dans l'attente d'un résultat de test de détection, est prolongé jusqu'au 30 septembre 2021.

Ces aides exceptionnelles, à caractère forfaitaire, s'élèvent à 27 euros par place fermée et par jour pour les crèches publiques. Pour les établissements privés, elles s’élèvent à 17 euros. Contrairement aux structures publiques, ceux-ci ont droit à l'indemnisation de l'activité partielle mise en place par l'Etat.

Garde d'enfants : fin de l'arrêt de travail dérogatoire

Une autre aide mise en place en mars 2020, puis renouvelée en mai de la même année, est, quant à elle, arrêtée. À partir de ce 1er juillet 2021, les arrêts de travail indemnisés pour garde d'enfants de moins de 16 ans ou en situation de handicap disparaissent pour la période des vacances scolaires.

Garde d’enfant : quelles solutions après le congé paternité et le congé maternité

Vous souhaitez connaître toutes les solutions et toutes les aides pour faire garder votre bébé ? Aladom.fr, le référent de la petite annonce pour l’emploi dans le secteur de l’aide à la personne, répertorié toutes les solutions dans un article intitulé « Comment s’y prendre pour faire garder vos enfants ? » 

Comment trouver une assistante maternelle près de chez soi

Aladom.fr vous permet aussi de trouver des annonces d’assistante maternelle dans toute la France.

Vous êtes plutôt à la recherche d'un emploi de nounou ?

Pour trouver un emploi près de chez vous, vous pouvez :

  • consulter les offres d'emploi de nounou ou d’assistante maternelle ;
  • déposer votre CV et découvrez les offres qui vous correspondent ;
  • poster une annonce sur le site d’Aladom. 

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment