Les tarifs des EHPAD ont encore augmenté, et le prix médian d’hébergement permanent en chambre individuelle dépasse désormais les 2 000 euros par mois, révèle la CNASA dans sa nouvelle étude. Mais les écarts sont très importants selon l'ASH, les prix de l'immobilier dans le département, et les catégories d'établissement. Retrouvez quels sont les départements les moins chers pour une maison de retraite en 2021.

Illustration de l'article Maisons de retraite : le coût moyen franchit la barre des 2 000 euros par mois en EHPAD

La facture d’un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) continue de s’alourdir pour les personnes âgées et leurs familles, parfois contraintes de mettre la main au portefeuille pour aider à financer le séjour. Selon la dernière étude de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie  (CNASA) parue la semaine dernière, le prix médian d’un hébergement permanent en EHPAD en chambre individuelle est passé à 2 004 euros par mois en 2019.

La CNSA se base sur ce qui est facturé au résident chaque mois : le prix hébergement, plus le tarif dépendance basé sur le GIR 5-6 (le moins cher, qui concerne les personnes considérées comme autonomes, et le plus souvent appliqué, dès qu’une personne a un revenu mensuel inférieur à 2 486,89 euros).

Ces 2 004 euros n’incluent pas le tarif soin journalier, pris en charge par l’assurance-maladie.

Ce chiffre médian de 2 004 euros par mois implique qu’une moitié des EHPAD facture moins que 2 004 euros par mois, et une autre moitié plus que 2 004 euros par mois.

Des écarts de prix très importants selon les EHPAD

Les écarts de prix peuvent être très importants. Les 10 % d’EHPAD les moins chers facturent moins de 1 724 euros par mois. Mais pour les 10 % les plus chers, la facture est supérieure à 2 909 euros par mois.

EHPAD pourquoi les prix varient autant 

Plusieurs raisons expliquent ces écarts de prix : l'habilitation ou pas de l'établissement à l'ASH, le prix de l'immobilier dans le département, et le statut de l'EHPAD.

L'habilitation à l'ASH

Pour rappel, l’ASH (aide sociale à l'hébergement) est une aide versée par le département aux personnes de plus de 65 ans (ou plus de 60 ans si la personne est reconnue inapte au travail) résidant dans un EHPAD avec des places spéciales (réservées à des bénéficiaires de l’aide sociale ne pouvant s’acquitter du montant des frais d’hébergement). Plus un établissement a une forte proportion d’allocataires de l’ASH, moins les prix sont élevés.

Alors qu'en 2019, le prix journalier médian d’hébergement permanent s’établit à 61,11 euros pour une chambre individuelle, les établissements habilités à l’aide sociale (ASH) sont moins chers : 57,97 euros pour une chambre individuelle.

En revanche, pour un établissement non habilité à l'ASH, il faut compter 85 euros pour une chambre individuelle.

L'écart de prix médian est donc de 27 euros par jour entre ceux qui sont habilités à l’ASH et ceux qui ne le sont pas.

Ces établissements habilités à l’ASH ne sont pas répartis uniformément sur le territoire. Les départements qui ont beaucoup d'EHPAD habilités sont moins chers. 

Le prix de l'immobilier dans le département

Le coût de l'EHPAD varie aussi selon le prix de l'immobilier dans le département. Plus le prix de l'immobilier est élevé, plus le prix d'une journée en établissement l'est aussi. 

La catégorie de l'EHPAD

Il existe trois catégories d'établissements.

• Les moins chers : les EHPAD publics

Ils représentent environ 56 % des EHPAD.

Ils sont gérés par des CCAS (centre communal d’action sociale), des établissements de santé ou l’assistance publique. Ils sont moins chers parce qu'ils sont les plus anciens (ouverts avant 1991), et qu’ils sont plutôt implantés en zone rurale.

Selon la CNASA, dans une étude précédente, ils ont un prix mensuel médian de 1 801 euros (chiffres 2016).

• Les prix moyens : les EHPAD privés à but non-lucratif

Ils représentent environ 22 % des EHPAD.

Ce sont des associations, des fondations et mutuelles, de congrégations religieuses. La plupart sont habilités à l'aide sociale.

Ils sont davantage implantés dans l’Est, le Nord, et en Pays de la Loire.

Ils ont un prix médian de l'ordre de 1 964 euros (chiffres 2016).

Les principaux groupes sont la Fondation Partage et Vie ( 86 établissements en France), le Groupe SOS Seniors (69 établissements en France), Arpavie, (45 établissements en France), le groupe ACPPA (42 établissements en France).

• Les plus chers : les EHPAD privés commerciaux

Ils représentent environ 22 % des EHPAD.

Ils sont détenus par des groupes ou par des indépendants.

En vingt ans, la part de marché des résidences privées est passée de 10 à 22 % (voire 25 % selon les données).

Seulement 34 % des maisons de retraite privées commerciales sont habilitées à héberger des bénéficiaires de l’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH).

Les EHPAD du secteur privé commercial sont plus présents en Ile-de-France, en Nouvelle-Aquitaine, ainsi que le long de la côte en PACA.

Les trois plus grands groupes sont : Korian (298 établissements en France), Orpéa (environ 226 établissements en France), Domus Vi (225 établissements en France), Colisée ( 97établissements en France), Maisons de Famille (16 établissements en France). 

Voir comment Maisons de Famille recrute son personnel dans toute la France grâce à l'offre Pro d'Aladom, le référent de l'annonce pour le service à la personne. 

Les EHPAD commerciaux ont les prix les plus élevés, de 2 620 euros en moyenne (chiffres 2016). En effet, ils sont implantés dans des zones urbaines où le foncier est plus cher. Comme ils sont plus récents, ils n’ont pas été amortis financièrement.

EHPAD dans quels départements ils sont moins chers

La Haute-Saône est le département où les EHPAD sont les moins chers, avec une chambre individuelle à 1 628 euros par mois. Vient ensuite, la Meuse à 1 675 euros par mois.

Les prix inférieurs à 1 900 euros par mois en moyenne se retrouvent, dans tout le centre du pays (Allier, Ardèche, Aveyron, Cantal, Creuse, Deux-Sèvres, Dordogne, Haute Loire, Indre, Loire, Lozère), dans la Haute Marne, la Haute Saône, l'Yonne, la Somme, les Vosges, le Tarn, ainsi que dans certains départements du Nord-Ouest (Finistère, Côtes-d’Armor, Manche, Mayenne, Loire Atlantique, Vendée,) et du Sud-Ouest (Dordogne, Landes, Pyrénées-Atlantiques et Gers). 

Les douze départements où les EHPAD coûtent le moins :

EHPAD dans quelles métropoles ils sont moins chers

Certaines métropoles comme Strasbourg, Grenoble, Lille, ou encore Brest et Rennes, et Nantes, dans l’ouest ont beaucoup d’EHPAD accueillant majoritairement ou totalement des bénéficiaires de l'ASH (70 % au moins). Les établissements y sont donc moins cher.

EHPAD dans quels départements ils sont plus chers

En France métropolitaine, la région Ile-de-France est celle où les EHPAD sont les plus chers, avec le département des Hauts-de-Seine, Paris, les Yvelines et le Val d’Oise.

Viennent ensuite les départements du sud-est de la France : entre 2 500 et 2 900 euros par mois dans les Alpes-Maritimes et dans les départements méditerranéens de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec le Var à 2 408 euros.

Les EHPAD avec l’ASH sont moins nombreux dans ces départements.

Les dix départements où les EHPAD coûtent le plus : 

  • Hauts-de-Seine 3 264 euros
  • Paris 3 232 euros 
  • Guadeloupe 3 196 euros
  • Yvelines 3 018euros
  • Guyane 2 861 euros
  • Val d'Oise 2 802 euros
  • Alpes-Maritimes 2 791 euros
  • Essonne 2 658 euros
  • Seine-Saint-Denis 2 600euros 
  • Martinique 2 586 euros
  • Seine-et-Marne 2 532 euros

EHPAD quelles sont les métropoles les plus chères

Les métropoles ayant le moins d’EHPAD avec l’ASH sont celle de Nice, Toulon, Marseille-Aix. Les métropoles de Toulouse et Orléans sont également concernées.

Des résidents plus mobiles quand ils ont les moyens

Cette dernière étude de la CNASA souligne aussi que les établissements privés et plus onéreux accueillent plus facilement des résidents provenant d’un autre département, alors que les établissements publics accueillent plutôt des personnes qui vivaient déjà dans le même département. C’est particulièrement valable pour les départements du Finistère et des Côtes d’Armor, dans les Landes et dans les Ardennes.

EHPAD comment comprendre les prix 

Pour en savoir plus sur la répartition des places selon la nature des établissements, et ce qui fait varier les prix, vous pouvez consulter l’article d’Aladom paru en 2019 intitulé « Combien coûte une place en maison de retraite ? ».

 Le rapport Libault remis au gouvernement en mars 2019, indiquait quant à lui, que pour une chambre individuelle en EHPAD, le reste à charge moyen (après aides et réduction d'impôt) , était de 1 850 euros par mois, et que dans 75 % des cas, il était supérieur aux ressources courantes de la personne âgée.

Une autre étude de la Mutualité française estimait alors que le reste à charge des Français en EHPAD était l'un des plus élevés d'Europe.

Voir aussi l'article du site officiel pour-les-personnes-agees.gouv

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment