À la suite des annonces du Président de la République, les salariés, les familles, doivent trouver des solutions pour faire face à la fermeture des écoles et continuer leurs activités.

Illustration de l'article Avec le confinement, la FESP rappelle le rôle essentiel des gardes à domicile

Hervé Lecat, président de la commission garde à domicile à la FESP

Télétravail et garde d'enfants

La Fédération de services aux particuliers (FESP) rappelle que la garde à domicile est un levier adapté pour concilier vie familiale et vie professionnelle : 

  • C'est un mode de garde souple : de nombreuses plages horaires sont disponibles afin de s'adapter au mieux aux besoins des parents.
  • C'est un mode de garde réactif : pour des gardes ponctuelles ou récurrentes, il existe de multiples agences à proximité du domicile familial.
  • C'est enfin un mode de garde sécurisé : des certifications délivrées par l'État permettent de bénéficier de professionnels formés et encadrés par les entreprises.

Hervé Lecat, président de la commission garde à domicile à la FESP et président du spécialiste de garde d'enfants Kinougarde, « seul le maintien des activités à domicile permettra aux salariés qui peuvent télétravailler de le faire dans des conditions acceptables. Cela garantit également la continuité des emplois dits essentiels ».

Pour tous vos besoins de garde d'enfants, vous pouvez faire une demande gratuitement.

Bourse à la garde d'enfants

À ce titre, la FESP a décidé de mettre en œuvre une solidarité au sein de la fédération en direction de ses membres.

« Cette « bourse à la garde d'enfants » a vocation de permettre aux intervenants salariés de membre de la FESP de bénéficier d'une solution de garde d'enfants à domicile dans l'hypothèse où les dispositifs de l'éducation nationale ou du service minimum d'accueil en crèche seraient saturés ou inopérants. C'est l'intérêt d'avoir une fédération « maison commune » qui regroupe tous les métiers des services à la personne et qui permet de pouvoir jouer une solidarité pour nos adhérents au service des salariés » a précisé Antoine Grézaud, directeur général de la FESP.

Maxime Aiach, Président de la FESP attire l'attention sur le risque de voir se développer les emplois non déclarés. Selon lui, « le gouvernement doit prendre garde à ne pas être trop restrictif dans les autorisations des modes de garde pour la petite enfance. Interdire l'accueil des assistantes maternelles ainsi que de la garde à domicile aurait comme conséquence de faire un appel d'air pour que les familles en difficulté face le choix du travail dissimulé. L'État gâcherait ainsi en 4 semaines son action de 4 ans dans la lutte contre le travail au noir ». 

Pour tous vos besoins de garde d'enfants, vous pouvez faire une demande gratuitement.

 

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment