Dans le cadre du programme Erasmus+ Alliances sectorielles pour les compétences, le projet européen PRODOME a pour objectif de développer la professionnalisation des employés familiaux en Europe.

Illustration de l'article Projet PRODOME Erasmus+ : analyse du métier d’employé familial

Le projet PRODOME Erasmus+

La période actuelle devrait permettre de valoriser l’employé familial qui est un acteur clé du changement vers une vie plus saine et un quotidien plus respectueux de l’environnement !

En France, selon l'IRCEM, 3,4 millions de particuliers, ont 2,2 millions pour des emplois familiaux emploient à leur domicile près de 1,4 million de salariés pour répondre aux besoins du quotidien

D’après une étude IFOP pour WWF France, 70% des Français se disent prêts à modifier leur consommation vers l’utilisation de produits plus responsables pour l’environnement. Une tendance forte, qui, au-delà de la consommation de produits alimentaires, s’étend à la manière dont on les utilise, et plus généralement, à l’évolution de nos comportements ménagers.

C’est aussi ce que révèlent les résultats d’une enquête menée au niveau européen dans le cadre du projet PRODOME Erasmus+ sur l’analyse des comportements et l’évolution générale du métier d’employé familial.

Ce projet qui s'est déroulé sur 3 ans de novembre 2016 à octobre  2019, porté par IPERIA et financé par le programme Erasmus+ Alliances sectorielles pour les compétences avait pour objecif de mettre au point et de tester un parcours de formation européen réservé à l’employé familial, avec un accent particulier sur l’apprentissage en milieu professionnel.

Ce projet a été conduit dans trois états membres de l’union européenne : la France, l’Espagne et l’Italie.

Les employés familiaux en Europe

Dans les 3 pays du projet il y a :

  • 1,4M de salariés du domicile en France dont 946 797 Employés Familiaux
  • 800 000 salariés du domicile en Italie
  • 400 000 salariés du domicile en Espagne

Les objectifs du projet PRODOME étaient les suivants : 

  • Mieux connaître la situation des employés familiaux en Europe
  • Développer une formation adaptée aux besoins actuels
  • Promouvoir une « certification » européenne pour employés familiaux

En tant que chef de projet, IPERIA a piloté l’ensemble des activités du Projet PRODOME et ses partenaires, en concertation avec l’Agence exécutive « Éducation, audiovisuel et culture» de l’UE. L’institut a notamment géré l’élaboration du référentiel de compétences et de formation, ainsi que les contenus de formation, et l’étude sur une future certification des employés familiaux.

Un métier en pleine croissance…

Le métier d'employé familiaux est majoritairement occupé par des femmes (83%). Il  concernait en 2017 plus de 946 797 salariés en France (hors gardes d’enfants à domicile, source IRCEM, 2017) pour répondre aux besoins du quotidien (intendance, course, ménage, garde, soins, …).

« Pour que les choses évoluent, ça va prendre du temps car dans l’inconscient collectif et d’un point de vue sociologique, le métier d’EF demeure un métier réservé aux femmes ! », déclare Gloria Ortiz, Responsable Service projets et partenariats européens, IPERIA.

D’autre part, « Les études démontrent que les employés familiaux sont très difficiles à quantifier compte tenu du fait qu’il existe beaucoup de travail dissimulé les concernant, en Europe, à tel point que, lors des échanges pendant le projet PRODOME, il a été question de « métier INVISIBLE » à justement rendre « plus visible » par le biais de nos actions, ajoute Valérie Gabillard, Référente Territoriale à la Certification, Service Ingénierie - Direction de la Certification des Compétences, IPERIA.

Valérie Gabillard insiste sur « la nécessité de sortir de cette vision restrictive du métier d’employé familial « celui qui entretient le cadre de vie, et rien d’autre » pour aller vers l’accompagnement des enfants et des personnes au domicile. »

Evolution grâce à la formation

Pour acquérir les compétences techniques et les soft skills essentielles au maintien à domicile plébiscité par 93% des PE de plus de 70 ans (source, FEPEM 2016), l’EF doit être formé.

« Aujourd’hui l’Employé Familial est doté de nouvelles compétences qui lui permettent de proposer aux familles de nombreux services personnalisés, de type conciergerie. », ajoute Valérie Gabillard.

A travers l’utilisation rigoureuse de produits écolo et de sources d’énergies, ou le recours aux techniques de tri sélectif au domicile du PE – « ses nouvelles « compétences vertes » en font bel et bien un acteur clé du changement vers le développement d’une économie écologique, avec des pratiques professionnelles durables, respectueuses de l’environnement. »

Bilan du programme 

  • 58 employés familiaux formés (40 prévus initialement), 7 d’entre eux ont trouvé un emploi à l’issue de la formation
  • Plus de 1400 parties prenantes (institutionnels, partenaires sociaux, organismes de formation, experts, etc.) impliquées dans les activités du projet (versus 400 prévues)
  • Plus de 80 participants et représentants de l’OIT, le Parlement européen et l’Agence Erasmus+ France, présents lors de la Conférence finale à Paris, oct.19

Les partenaires du projet PRODOME :

  • IPERIA France
  • FEPEM, France 
  • FOREM, Espagne - organisme de formation
  • CCOO, Espagne - syndicat de salariés
  • Margotta, Italie - organisme de formation
  • ASSINDATCOLF, Italie - syndicat d’employeurs.
  • L’agence EACEA

Etaient associés au programme :

  • L’EFFE (Fédération européenne des emplois de la famille), adhérent de la 1 re heure
  • Grupo SSI, Espagne (juin 2017)
  • Regione Emilia-Romagna, DG Economie, entreprenariat et emploi, Italie, (sept. 2018)
  • ANCL (Associazione Nazionale Consulenti del Lavoro), Italie (déc. 2018)
  • Fundae (Fundación Estatal para la Formación en el Empleo), Espagne (déc. 2018).

En France, en Italie et en Espagne, le cadre légal est similaire :

  • Les travailleurs domestiques sont couverts en partie par le droit général du travail et en partie par des législations déléguées ou des lois du travail spécifiques.
  • La limite au niveau du nombre normal d’heures travaillées par semaine est la même que pour les autres travailleurs.
  • Le droit au repos hebdomadaire est le même, voire même plus favorable que pour les autres travailleurs.
  • Le nombre de congés annuels sont les mêmes que pour les autres employés.
  • Le salaire minimum légal pour les travailleurs domestiques est le même que pour les autres travailleurs.
  • Le droit au congé maternité est le même que pour les autres travailleurs.
  • Le droit aux indemnités journalières de maternité est le même que pour les autres travailleurs.
  • En Espagne, le salaire minimum ne peut être versé que sous forme de paiement en espèces alors qu’en France et en Italie une partie du salaire minimum peut être payée en nature.

Les travailleurs domestiques n’ont pour la plupart pas droit aux allocations chômage. Il existe cependant quelques exceptions dont celle de la convention collective italienne qui reconnait le droit aux allocations chômage des salariés qui ont été licenciés (non pas ceux qui ont quitté leur emploi de leur plein gré), sauf en cas de « motif valable. » 

Retrouvez les livrables du projet PRODOME Erasmus +

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment