Depuis ce lundi matin 31 août, les consignes sanitaires concernant l’accueil des 0-3 ans ont évolué pour permettre aux crèches et autres structures de retrouver leur pleine capacité d’accueil avec un haut niveau de protection, en cette période d'épidémie de Covid-19. Doudous, port du masque, réadmission, agrément des assistantes maternelles, enfants présentant des symptômes… On fait le point.

Illustration de l'article Accueil des enfants de 0-3 ans : ce qui change à la rentrée 2020

Ces décisions sont bien sûr susceptibles d’évoluer rapidement en cas de dégradation de la situation épidémique de la Covid-19, qu’elle soit « locale ou généralisée ». Des mesures renforcées pourraient alors s’imposer.

En attendant, le ministère des Solidarités et de la Santé et le secrétariat d’État chargé de l’Enfance et des Familles ont décidé d’aller vers plus de souplesse dans les modes d’accueil des enfants des 0-3. Pour eux, ils jouent un rôle essentiel dans la reprise économique du pays et la lutte contre le chômage, c’est pourquoi le retour à l’emploi des parents doit être facilité, en cette rentrée 2020. Les nouvelles conditions détaillées dans ce « Guide ministériel Covid-19 – Modes d’accueil du jeune enfant Rentrée 2020 » sont applicables dès ce lundi 31 août. 

Covid-19 les doudous admis en crèche 

Faisant appel à la responsabilité de tous, le document est aussi l’occasion de rappeler, pour la santé des jeunes enfants et de leur entourage, l’importance de la consultation, le dépistage systématique dès les premiers signes évocateurs du Covid-19, ainsi que les gestes de prévention, l’hygiène des locaux et du matériel des lieux l’accueil, et la sécurité.

Ainsi, même les doudous se voient consacrer un encadré, avec un rappel à les laver régulièrement « par exemple tous les deux jours », « qu’ils restent dans les locaux du mode d’accueil ou qu’ils fassent les allers-retours avec le domicile de l’enfant. »

Port du masque pour les professionnels de la petite enfance : l’attente d’un nouvel avis scientifique 

Concernant le port du masque, un nouvel avis scientifique a été sollicité, et sa règle pourrait évoluer dans les prochains jours. Affaire à suivre, donc. Pour l’instant, pas de changements. 

  • Professionnels de la petite enfance en présence des 0-3 ans : pas de masque 

Les assistantes maternelles, les personnels de crèche, et les gardes de petits enfants à domicile ne sont toujours pas obligés de porter un masque en présence des plus petits. Ceux-ci non plus, n’ont pas à porter de masque. Le ministère rappelle qu’il est même à proscrire pour eux compte tenu du risque d’étouffement. 

  • Professionnels de la petite enfance à moins d’un mètre de distance les uns des autres : masque obligatoire

Et ceci même en présence des enfants.

  • Parents à l’intérieur des structures d’accueil des jeunes enfants : masque obligatoire

Le masque est obligatoire pour les parents lorsqu’ils passent dans la structure, au domicile de l’assistante maternelle, ou qu’ils échangent avec la garde d’enfant qui vient chez eux. 

Covid-19 les conditions de réadmission de l’enfant en crèche ou chez l’assistante maternelle

Pour ne pas retarder le retour de l’enfant une fois que le danger de contamination est écarté, la réadmission a été simplifiée. Il n’est plus besoin de présenter une attestation médicale. Une attestation sur l’honneur (disponible en bas de ce document) peut être demandée aux parents. Cette réadmission, suite une suspension à titre préventif ou après un test positif, peut se faire à l’expiration de la quatorzaine ou après la guérison de l’enfant, après que le médecin consulté n’a pas diagnostiqué une suspicion de Covid-19, ou encore après un résultat négatif à un test RT-PCR.

Fin de l’extension exceptionnelle des agréments des assistants maternels

Avec le retour à la pleine capacité d’accueil des établissements, l’extension exceptionnelle des agréments des assistants maternels prendra fin au 30 septembre. À cette date, les assistants maternels ne pourront plus accueillir exceptionnellement plus d’enfants que le nombre fixé par leur agrément sans autorisation du département. Cependant, une extension de l’agrément sera toujours possible après accord du président du conseil départemental.

Accueil des enfants de 0-3 ans présentant des symptômes de la Covid-19 

Dans l’attente d’un avis médical, l’enfant symptomatique ne peut être accueilli par l’établissement, l’assistante maternelle ou la garde d’enfants à domicile. Ceci pour des raisons évidentes de sécurité des autres enfants accueillis, des membres du foyer de l’assistante maternelle ainsi que pour le fonctionnement du mode d’accueil. 

Coronavirus chez les jeunes enfants renforcement du rôle des ARS

Le rôle des agences régionales de santé (ARS) est renforcé, avec une extension à tous les cas confirmés dans toutes les structures d’accueil du jeune enfant ». Ceci comprend les microcrèches, les halte-garderies, les crèches collectives, les crèches familiales, les jardins d’enfants, les maisons d’assistants maternels, les relais d’assistants maternels (RAM) et les lieux d’accueil enfants parents (LAEP). Le texte souligne la nécessité de prise en charge rapide de tout cas confirmé afin de briser les chaînes de contamination.

Vous êtes  à la recherche d’une assistante maternelle, d'une garde d'enfants ou d'un(e) baby-sitter ? Aladom.fr, référent de l’aide à la personne, permet de consulter ses petites annonces ou de passer une petite annonce pour trouver une assistante maternelle ou une garde d’enfant à domicile dans toute la France. 

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment