Comment faire garder ses enfants cet été ? Alors que la reprise des colonies de vacances et des camps se confirme, l'Etat propose des vacances apprenantes pour les enfants des quartiers prioritaires. La garde à domicile reste une option pratique. Petit tour d'horizon en cette phase 3 de déconfinement.

Illustration de l'article Garde des enfants cet été : colos ou vacances apprenantes ?

Bonne nouvelle pour les enfants et les adolescents : en cette phase 3 de déconfinement, les colonies de vacances, les séjours sportifs et culturels, et les mini-camps vont pouvoir reprendre cet été. Selon le protocole sanitaire relatif à la reprise des accueils collectifs de mineurs avec hébergement du ministère de l’Education et de la Jeunesse, ce sera à partir du 22 juin. Et ceci quel que soit le classement du département, en zone verte ou orange.

Phase 3 de déconfinement et colonies de vacances 

Sont concernés « les séjours de vacances, les séjours courts, les séjours de vacances dans une famille, les séjours spécifiques (séjours sportifs, linguistiques, artistiques et culturels, rencontres européennes de jeunes, chantiers de jeunes bénévoles, rencontres de jeunes et séjours de cohésion) ainsi que les activités avec hébergement des accueils de scoutisme, sous certaines conditions. » L’organisation d’activités avec hébergement (mini camps) sera, quant à elle, autorisée au début des vacances scolaires d’été.

 Mais d’ores et déjà, beaucoup de mesures semblent compliquées à mettre en œuvre. En outre, plus de personnel pour moins d’enfants et adolescents augmente les coûts. Depuis l’annonce, c’est le branle-bas de combat pour les organismes qui ont décidé de maintenir leurs camps ou leurs colonies, entre la gestion des inscriptions, et la mise en place des protocole sanitaires et pédagogiques d’ici à quelques semaines.  D’autres ont simplement décidé de jeter l’éponge pour cette année, obligeant les parents à se rabattre sur d’autres organismes, et à trouver d’autres solutions.

Des gardes d’enfant à domicile pour soulager les grands-parents cet été

Les grands-parents restent un recours pratique, d’autant plus que nombre d’entre eux, frustrés de n’avoir pas profité de leurs petits-enfants pendant le confinement, sont prêts à aider. Mais n’est-ce pas trop leur demander ? S’occuper de plusieurs enfants toute la journée n’est pas de tout repos.  On n’y pense pas toujours, mais, pour soulager les grands-parents pendant les grandes vacances, il est possible de faire appel à une garde d’enfants  à leur domicile. Aladom, service référent des annonces d’aide à la personne, permet de trouver des solutions pour faire garder des enfants dans toute la France.

On a décompté 29,4% de demandeurs d'emplois en plus chez les moins de 25 ans en avril 2020. Ils vont être nombreux à être disponibles pour garder les enfants cet été, en complément des assistantes maternelles dont c’est le métier, et des organismes agréés pour la garde d'enfants qui pourront vous faire bénéficier de 50 % de réduction ou de crédit d'impôts

Retrouvez notre guide sur la garde d'enfants.

Eté 2020 les dispositifs du gouvernement pour les jeunes des quartiers 

Conscient que beaucoup d’enfants et d'adolescents ne pourront retourner dans leurs familles vivant hors de France cet été, le gouvernement a annoncé un dispositif de vacances apprenantes pour un million d'enfants, en priorité ceux issus des territoires les plus fragiles.

  • Le dispositif Ecole ouverte, devrait accueillir ainsi pendant l’été des jeunes qui ne quittent pas leurs lieux de résidence, à la fois dans les écoles, collèges et lycées généraux et professionnels. Ils feront du renforcement scolaire le matin et des activités culturelles ou sportives l’après-midi. 
  • L’Ecole ouverte buissonnière permettra aux enfants d’aller dans des Écoles ouvertes à la campagne ou en zone littorale à la découverte de la nature et du patrimoine local. Ils pourront aussi partir en mini-camps sous tente.
  •  250 000 jeunes de 3 ans à 17 ans, dont 200 000 dans les quartiers, pourront bénéficier d’un séjour en « colonie de vacances apprenante ». Ils participeront à des activités ludiques mais aussi éducatives, avec des cours de rattrapage.  Ceci se fera en partenariat avec les collectivités territoriales, auxquelles l’État apportera un soutien financier inédit de 400 euros par jeune et par semaine.
  • Enfin, dans tous les accueils de loisirs, les Accueils de loisirs apprenants proposeront un parcours pédagogique en ligne du CNED, du CP à la terminale. Une aide ponctuelle exceptionnelle de 30 millions d’euros sera également proposée aux collectivités territoriales pour faciliter l’ouverture des accueils de loisirs, augmenter leurs capacités d’accueil et renforcer les contenus pédagogiques. 

Découvrir les offres pour les pros
Aladom

Professionnels du secteur

VISIBILITÉ, RÉFÉRENCEMENT, RECRUTEMENT,
DÉVELOPPEMENT CLIENTÈLE

découvrir les offres pour les pros
Commentaires
Il n'y a pas de commentaires pour le moment