Un constat 

D’après les derniers chiffres disponibles sur le site du gouvernement, en 2019, il y a 15 millions de personnes qui ont plus de 60 ans et sont considérées comme senior.

Nous savons qu’il existe une corrélation entre la vieillesse et dépendance. Le fait de vieillir entraîne souvent des troubles « neurodégénératifs » telles que les maladies d’Alzheimer et Parkinson.

Et même si le maintien à domicile est favorisé dans la plupart des cas, il arrive souvent qu’un placement s’impose aux familles.

 

Afin de pouvoir assurer le fonctionnement de ces établissements, les maisons de retraites ont besoin de personnel qualifié et formé.

 

Pour exercer ces différents métiers, des diplômes, qui sont variés et correspondent à différents niveaux d’études, sont requis :

·         Pour être aide-soignant : il faut un diplôme d'État d'aide-soignant de niveau V ;

·         Pour être infirmier : Il est nécessaire d’avoir un diplôme d’Etat d’infirmier (voir notre article https://www.aladom.fr/actualites/secteur-service/8558/infirmier-un-metier-davenir/ );

·         Accompagnant éducatif et social: Ce métier consiste à accompagner les patients dans leur vie sociale. Ce métier nécessite un diplôme d’état appelé : « diplôme d'Etat d'Accompagnant Educatif et Social (DEAES) de niveau V (CAP – BEP) » ;

·         Animateur : Il existe de nombreux diplômes pour être animateur en partant du BAFA (Brevet d'aptitudes aux fonctions d'animateur) « Diplôme d'Etat relatif aux fonctions d'animation » ;

 

·         Pour être kinésithérapeute : Il faut suivre un cursus scientifique puis faire une école spécialisée en quatre ans. 

Vous trouverez ci-dessous une présentation du métier d’infirmier :

 

 

 

 

D’autres métiers sont également recherchés car les EPHAD cherchent à développer leurs offres de prestations avec des intervenants extérieurs qui, à termes peuvent devenir salariés :

 

-          Art-thérapeute :  Le diplôme d’art-thérapeute est un diplôme d’Etat. Il faut s’orienter vers des organismes de formations agréés ;

-          Zoothérapeute : les formations se font également par le biais d’organismes spécialisés

 

 

Sans oublier, les fonctions administratives et de direction au sein d’un EPHAD qui sont accessibles par des études de gestion d’entreprises plus classiques.

Les qualités pour travailler au sein d’une maison de retraite 

Travailler dans une maison retraite demande des qualités humaines indéniables telles que de l’empathie, de la bienveillance, de la patience, une bonne résistance physique.

Travailler auprès des personnes âgées et fragilisés est, sous bien des aspects, de l’ordre de la vocation et est ouvert à tous.

 

Il faut aussi être en mesure d’accompagner les proches des résidents et posséder de bonne capacités de communication. 

Les horaires et les rémunérations en maison de retraite

 

En maison de retraite, les plages horaires sont très étendues. Il faut être prêt à travailler la nuit, tôt le matin et à avoir des horaires d’astreintes lors que l’on est sur des postes de soignants.

Les rémunérations varient en fonction du métier choisi.

 

Pour un aide-soignant le salaire, en début de carrière, est d'environ 1.352 € et en fin de carrière environ 1.929 €.

 

A savoir : Pour les personnes de moins de 25 ans, vous pouvez réaliser un service civique d’une durée de 6 à 12 mois rémunérés. Toutes les informations sur https://www.service-civique.gouv.fr/page/les-conditions-pour-m-engager. 

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment