LA CURE THERMALE : COMMENT EN BENEFICIER ?

Nous allons donc voir qu’il existe des financements par le biais de la Sécurité Sociale et des mutuelles, sous certaines conditions, afin d’encourager ces méthodes de soin.

Le financement par la sécurité sociale : quelles démarches à respecter ?

Avant toute démarche, il vous faut une prescription médicale qui doit rentrer dans une des douze pathologies prises en charge : par exemple, des soucis au niveau des voies respiratoires, dermatologiques, rhumatologique, entre autres. La liste des pathologies est disponible sur le site de la Sécurité Sociale : 

  1. affections des muqueuses bucco-linguales ;
  2. affections digestives et maladies métaboliques ;
  3. affections psychosomatiques ;
  4. affections urinaires et maladies métaboliques ;
  5. dermatologie ;
  6. gynécologie ;
  7. maladies cardio-artérielles ;
  8. neurologie ;
  9. phlébologie ;
  10. rhumatologie ;
  11. troubles du développement chez l'enfant ;
  12. voies respiratoires.

Ce qu’il faut savoir avant de s’engager : 

  1. Votre médecin vous orientera vers un établissement agréé et conventionné parmi les 105 centres en France ; 
  2. Une cure par année civile est prise en charge ;
  3. Il est possible d’être soignée pour deux pathologies ;
  4. La cure doit durer 18 jours consécutifs, une interruption engendre la suspension du la prise en charge ;
  5. En amont, un nombre précis de soins doit être définis ;
  6. Si vous êtes en activité professionnel :  Il est possible de vous verser des indemnités journalières de transport et de logement.

Auprès de votre médecin :

Vous devez vous assurer que votre médecin ait bien rempli le questionnaire présent sur le site ameli.fr. Vous pouvez trouver un exemplaire en cliquant sur le lien ci-joint.  

Auprès de votre caisse d’assurance maladie :

Vous devez remplir une déclaration de ressources (il est entendu par ressources, toutes les sommes perçues dans le cadre de votre activité professionnelle, de revenus fonciers, d’intérêts, de prestations sociales …). Cette déclaration permettra à la Sécurité Sociale de vous attribuer des indemnités pour le logement et le transport durant votre cure. La prise en charge est faite pour les personnes ayant des revenus inférieurs à 14664. 38 euros.

Dès que la Sécurité Sociale aura reçu votre dossier, il vous sera envoyé un autre formulaire appelé « Prise en charge administrative de cure thermale et facturation » comportant trois volets et qui vous sera demandé à l’entrée de votre cure.

Le remboursement de la cure thermale :

Trois types de frais sont pris en charge, en partie, par la Sécurité Sociale à savoir :

  • Les frais médicaux : Ils concernent les consultations médicales et le suivi qui sera fait pendant la cure. Ces consultations sont prises en charges au même titre qu’une consultation médicale classique et le tiers-payant s’applique aussi.
  • Le forfait thermal : la prise en charge des de 65 % des frais liés au soins.
  • Le logement et le transport : Suite à la déclaration de ressources, la Sécurité Sociale pourra vous attribuer des indemnités pour le logement et le transport durant votre cure. La prise en charge est faite pour les personnes ayant des revenus inférieurs à 14664. 38 euros. A votre retour de cure, vous devrez fournir le volet N°3 du document « Prise en charge administrative de cure thermale et facturation » pour tout remboursement.

Les cas spéciaux : 

Dans certaines situations, telles que des pathologies liées à un accident ou une maladie du travail, une affection longue durée (ALD), la prise en charge est à 100% sans condition de ressources et dans le cadre des tarifs conventionnés ou encore pour une cure avec une hospitalisation, cela sera prise en charge aussi à 100% et à hauteur de 80% pour les frais d’hôpital.

Pour les personnes possédant un arrêt de travail, elles ont la possibilité de demander des indemnités journalières en fonction de leurs ressources. Le plafond de ressources pour une personne, au 1er janvier 2019, est de 40 524 euros.

Souscrire une mutuelle : une bonne idée !

Les cures thermales, bien qu’étant prise en charge partiellement dans la plupart des cas par la sécurité sociale, elle reste tout de même onéreuse. 

Il peut être très judicieux de souscrire à une mutuelle qui pourront couvrir des frais qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale comme le ticket modérateur, le dépassement d’honoraires et certains soins de conforts. 

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment