La prime d'activité

Les montants perçus pour la prime d'activité varient en fonction de chaque situation : selon les revenus, la composition du foyer, les prestations sociales déjà touchées. La prime d’activité est cumulable avec d’autres aides telle que l’AAH (allocation adulte handicapé). Au 1er janvier 2019, la prime a augmenté de 90 euros.

Les primes ne sont pas imposables, elles n’ont pas à être indiquées lors de vos déclarations de revenus et elles sont reconduites sur demande.

Cette dernière peut être faite après le 31 janvier 2019 mais la prime ne sera versée qu’en mars. Le versement dépend de la date à laquelle est faite la déclaration, par exemple pour une déclaration au 5 février 2019, la prime sera versée le 5 mars 2019 et sans aucune rétroactivité.

Les conditions à remplir :

Pour les salariés et les étudiants :

Il faut avoir plus de 18 ans, être français ou avoir une autorisation de séjour, résider en France et gagner moins de 1500 euros net/mois pour un salarié, pour les étudiants et apprentis, il faut avoir, au minimum, 890 euros net/moi sur une durée consécutive de trois mois.

Pour les indépendants :

La CAF se base sur la déclaration trimestrielle de la situation et des ressources : la condition de revenus pour les travailleurs indépendants est de 33 200 euros sur les 12 derniers mois et de 8300 euros sur le dernier trimestre.

Il faut aussi passer par le site de la CAF pour faire la demande de la prime d’activité.

Les démarches à suivre :

  • Se connecter sur le site de la CAF ou de la CMSA (pour les travailleurs du secteur agricole) ;
  • Vous pouvez faire une simulation de prime d’activité sur le site de la CAF ;
  • Il vous est également possible de faire la demande au guichet de votre CAF

La prime est versée durant trois mois consécutifs et ce, quelques soit les variations de vos revenus. Il est important de réaliser une déclaration trimestrielle afin de ré-ouvrir les droits pour les trois mois suivants.

Après examen de votre dossier, il vous sera envoyé une notification d’attribution qui déclenchera la perception de la prime pour les trois mois dès réception dudit document.

Bon à savoir :

Dans certains cas, la prime d’activité peut être suspendue ou réduite:

  • En cas d’hospitalisation ;
  • En cas d’incarcération ;
  • Les personnes à temps partiels gagnant moins de la moitié du SMIC n’ont pas accès à la prime d’activité ;
  • En cas de refus de la prime, un recours est possible, dans un premier temps, au sein de “la commission de recours amiable“ et si ce dernier n’abouti pas il vous faudra saisir auprès du tribunal administratif.

Vous ne toucherez pas la prime si :

  • Vous êtes un travailleur détaché travaillant temporairement en France ;
  • Vous êtes en congé parental ou en congé sabbatique.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment