Un rapprochement entre Upwork et Microsoft

En septmbre, Upwork annonçait vouloir entrer en Bourse. Selon le USA Herald, Microsoft envisagerait d'acquérir la société Upwork. Cette acquisition peremttrait à d'offrir Upwork à tous les membres de LinkedIn : les membres de LinkedIn pourait alors contractualiser des prestations sur Upwork, en complétant de leurs revenus si il sont déjà salariés. 

En 2016, Microsoft a acheté la société LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars et Microsoft a révélé que le chiffre d'affaires de LinkedIn avait augmenté de 37% par an pour le deuxième trimestre consécutif, pour un total de 1,46 milliard de dollars. À titre de comparaison, les revenus de LinkedIn ont augmenté de 23% au dernier trimestre avant son acquisition en 2016.

LinkedIn bas des records : augmentation de 41% du nombre de sessions utilisateur, 575 millions de membres inscrits contre 467 millions en septembre 2016. 

Si Microsoft faisait l'acquisition d'Upwork, il proposerait probablement Upwork aux 575 millions d'utilisateurs de LinkedIn. Upwork compte un peu plus de 12 millions de prestataires et 5 millions de clients enregistrés. Par conséquent, même l'adoption progressive via LinkedIn entrainerait une croissance exponentielle de la base d'Upwork.

La société Upwork est dirigée par un Français : Stéphane Kasriel. Elle s'appelait initialement Elance-oDesk.

Quatrième révolution industrielle

L’économie des freelance en ligne représente un changement dans le fonctionnement du marché du travail. L’économie des freelance en ligne promet de grands changement sur la façon de travailler.

Dans l'économie actuelle, la connaissance est un facteur clé de la productivité. Avec des services comme Upwork, une société peut contacter des personnes avec des connaissances spécifiques : développeur, graphiste, rédacteur... Upwork permet d'accéder à des talents partout dans le monde, en toute sécurité et à la demande.

Le Forum économique mondial estime que l’économie mondiale connaît actuellement la quatrième révolution industrielle avec la transformation du mode et du lieu d'exécution du travail, le travail n'étant de plus en plus contraint par la localisation.

Dans la quatrième révolution industrielle, au lieu que le travailleur se déplace sur le lieu de travail, le travail se déplace sur le travailleur : la collaboration est moins contrainte que jamais auparavant en raison de la proximité physique et des frontières géographiques, en particulier pour les professionnels hautement qualifiés.

Le modèle de LinkedIn est construit sur la 3ème révolution industrielle, où les travailleurs se déplacent au siège de l'entreprise.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment