Augmentation de l'offre d'accueils des enfants de moins de 3 ans

En 2016, la capacité théorique d'accueil en France (hors Mayotte) est de 1 369 900 places, ce qui représente 58,1 places pour 100 enfants âgés de moins de 3 ans.

La répartition des modes de gardes des enfanst de moins de 3 ans est la suivante :

  1. 789 400 places chez des assistant(e)s maternel(le)s
  2. 403 400 places en crèches (hors micro-crèches)
  3. 96 300 places à l'école 
  4. 46 700 enfants gardés par des salariés à domicile.
  5. 34 200 places en micro crèches

L'offre des assistantes maternelles reste la plus importante devant les établissements d'accueil du jeune enfant (crèches collectives, familiales ou parentales, micro-crèches).

Les places en école pré-élémentaire représentent une capacité d'accueil de 4,1 places pour 100 enfants de cette tranche d'âge.

Par rapport à 2015, le nombre de places d'accueil formel proposé pour 100 jeunes enfants progresse de plus d'un point, en raison de l'augmentation du nombre de places en accueil collectif (+9100) entre 2015 et 2016 et de la baisse des naissances ces dernières années.

Progression de l'offre d'accueil collectif

Les données provisoires de l'année 2017 montrent une augmentation du nombre de places proposées par les structures collectives, avec 10 800 places supplémentaires entre 2016 et 2017, soit +0,9 point en un an, pour s'établir à 19,4 places en 2017.

Les micro-crèches seraient à l'origine de 7200 places supplémentaires alors qu'elles ne représentent que 9,2% de l'offre d'accueil collectif en 2017.

La lettre de l'Onape confirme également une baisse du nombre d'enfants couverts par une prestation versée en cas de recours à une assistante maternelle (-1%, soit 6 400 enfants en moins entre fin 2016 et fin 2017) et une hausse de 3,1% du nombre d'enfants gardés par une salariée à domicile, soit 1 600 enfants en plus.

En parallèle, le nombre d'enfants accueillis en micro-crèches relevant de la prestation d'accueil du jeune enfant continue d'augmenter, avec 6 600 enfants supplémentaires entre fin 2016 et fin 2017.

Enfin, l'Onape observe une diminution des bénéficiaires du complément d'activité de plus de 30% en 2017 : en décembre 2017, 314 000 enfants sont couverts par le complément de libre choix d'activité (Clca) et la prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE), qui permettent de compenser partiellement la perte de revenu des parents lorsqu'ils réduisent ou cessent leur activité professionnelle pour se consacrer à l'éducation de leur(s) enfant(s).

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment