La technologie au service des métiers de l'aide à domicile

Alenvi utilise de nouveaux outils ...

Alenvi réinvente chaque jour les conditions de travail des auxiliaires de vie pour humaniser l'accompagnement des personnes âgées, et l'utilisation de la technologie est un des piliers de cette innovation. L'approche d'Alenvi est double : 

  • Utiliser des outils digitaux existants comme Messenger pour améliorer la communication entre auxiliaires et avec l'entreprise. 
  • Créer des nouveaux outils pour fluidifier le travail des auxiliaires (comme "Pigi", le chatbot qui répond aux questions opérationnelles des auxiliaires et Ogust).

… créés par des développeurs ...

Des développeurs travaillent avec les auxiliaires de vie pour développer les outils numériques d'Alenvi : "Notre travail consiste à faire en sorte que les outils que nous développons pour les auxiliaires (tels que Pigi) soient les plus accessibles possible

Nous étudions en amont la manière dont les auxiliaires vont réagir aux outils. Nous partons par exemple du constat qu'il n'y a pas forcément internet dans les transports : se servir de Messenger, qui sauvegarde les messages pour plus tard, est donc logique.

Nous tenons les auxiliaires au courant de nos avancées en permanence : dès qu'il y a une mise à jour de l'outil, ils sont prévenus. Nous réalisons aussi des tutoriels et nous organisons des séances au bureau pour expliquer les outils. Le but reste cependant de faire le maximum de recherche en amont pour que l'utilisation soit intuitive.

Il y a toujours une relation de bienveillance entre nous et les auxiliaires: nous restons toujours disponibles en cas de problème technique et ils se savent épaulés du point de vue informatique."

… pour faciliter le travail des auxiliaires de vie

Pour Isabelle, auxiliaire de vie, la technologie est devenue un outil de travail rassurant :

"Outre le mode de fonctionnement novateur et la valorisation du métier, j'ai découvert des moyens de communication jusqu'alors utilisés de façon personnelle, qui allaient devenir des outils de travail au quotidien.

Chez Alenvi, c'est indispensable d'avoir un smartphone et ordinateur. Je suis connectée, donc disponible sur WhatsApp et Messenger de 9h à 19h; j'ai une conversation avec ma communauté d'auxiliaires et une avec Alenvi, sachant que nos 5 communautés ont leur propre conversation.

Le secret de notre réactivité repose sur l'utilisation d'une autre plateforme : "Pigi" le petit oiseau. Nous y retrouvons nos bénéficiaires par communauté, nos plannings, les documents des diverses formations et les documents administratifs. Grâce à cette application nous pouvons consulter et modifier nos plannings. Si un de nos bénéficiaires nous demande par exemple qui intervient tel week-end, nous pouvons lui répondre immédiatement, sans qu'il n'ait à passer par la société.

Outre Messenger, nous utilisons également Skype, comme premier rendez-vous, si la famille est en province ou qu'elle ne trouve pas de créneau dans la journée pour une rencontre. Cela permet un contact, un échange visuel rassurant, ce qui est important pour eux.

Je ne suis pas férue de nouvelles technologies, mais je dois avouer que dans mon quotidien professionnel, c'est rassurant pour moi de pouvoir échanger avec les auxiliaires, les coachs et la famille de mes bénéficiaires. Il y a une continuité dans le lien qui s'est créé, des doutes enlevés, des informations importantes à avoir, sachant que les familles n'ont pas toujours le temps de nous rencontrer car beaucoup ont également une vie professionnelle et une famille à charge. Ces échanges ne prennent pas de temps et sont rassurant de toute part. Enfin, toute cette technologie permet à chacun de rester en contact permanent malgré la distance."

Alenvi développe son réseau et sa notoriété

Alenvi a inauguré avec succès sa première agence lyonnaise le 4 juillet dernier. L’événement qui s’est tenu devant de nombreux professionnels du secteur était animé par les auxiliaires fondatrices, Julie et Guillemette. Guillaume DESNOËS, co-fondateur du réseau Alenvi a quant à lui pris la parole lors de la Soirée des Lauréats 2018 sur le sujet de l'entreprise de demain tandis que Sandra PAMIES, une psychologue de Barcelone qui a fait de l'accompagnement des personnes âgées son domaine d'études, s'est inspirée d'un témoignage de Xenia, auxiliaire "d'envie" et étudiante en psychologie pour un de ses articles. Le modèle d'Alenvi fait désormais parler de lui au-delà de nos frontières !

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment