L’aide aux structures

Soucieuse de venir en aide aux personnes en perte d’autonomie ou en situation de handicap, la CNSA accorde pour l’année 2018 un budget de 22 milliards d’euros pour financer :

  • les dispositifs des MAÏA
  • les groupes d’entraide mutuelle
  • les établissements et services médico-sociaux. 

Dans le cadre de son plan annuel d’investissement, une enveloppe de 122,1 million d’euros sera également attribuée à ces derniers pour leur rénovation et transformation, soit :

  • 71,5 M€ pour le secteur personnes âgées
  • 50,6 M€ pour le secteur personnes handicapées

Ce budget prévoit aussi une aide de 6,1 millions d’euros aux Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) afin :

  • d’améliorer la qualité de leurs services
  • d’accélérer le déploiement de leur nouveau système d’information (conformément à l’objectif fixé par le Comité interministériel du handicap du 20 septembre et après une phase de déploiement pilote dans 7 MDPH, la généralisation du SI-MDPH sera engagée au second semestre)
  • de financer l’accompagnement du changement dans les organisations et les métiers, la mise à niveau des systèmes existants dans certaines MDPH et des prestations d’installation par les éditeurs.

L’aide aux départements

Afin d’aider les conseils départementaux, la CNSA participera à hauteur de 2,98 milliards d’euros au financement de l’allocation personnalisée d’autonomie et de la prestation compensatrice du handicap.

De plus, 180 millions d’euros seront versés aux financeurs de la prévention de la perte d’autonomie :

  • 140 millions d’euros pour les actions individuelles et collectives de prévention
  • 40 millions d’euros pour le forfait prévention des résidences autonomie. 

Comme annoncé par le Premier ministre au 87ème congrès de l’assemblée des départements de France, la CNSA apportera un soutien exceptionnel de 237 millions d’euros aux collectivités territoriales pour aider les départements en difficulté financière. Pour cela, elle compte prélever 100 M€ sur son compte financier de 2017, qu’elle redistribuera aux départements qui cumulent :

  • des indicateurs financiers dégradés, malgré des efforts de rétablissement avérés
  • un poids des dépenses d’allocations individuelles de solidarité supérieur à la moyenne nationale.

 

Grâce son budget 2018, la CNSA prévoit donc de poursuivre son action d’adaptation de la société au vieillissement de la population. Salué par Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé, et Sophie CLUZEL, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, ce budget confirme que les politiques de l’autonomie sont au cœur des solidarités nationales et locales.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment