Association nationale pour la formation professionnelle des adultes

L'AFPA, membre du service public de l’emploi, propose une offre globale de formation et d’accompagnement des personnes en situation de handicap, pour la réussite de leur parcours professionnel. Au-delà, l’Afpa multiplie les partenariats avec des territoires, des entreprises et des associations pour permettre leur insertion professionnelle et sociale en milieu ordinaire, en entreprise adaptée ouen milieu protégé. Plus de 4 000 personnes en situation de handicap ont ainsi été formées en 2016.

L’Afpa propose une offre de formation globale intégrant des services d’accueil et d’accompagnement, de restauration et d’hébergement. Les dispositifs de formation professionnelle sont déployés en milieu ordinaire, en entreprises adaptées et en milieu protégé (ESAT) ou en institut médico-professionnel (Impro).

  • Une Mission handicap au sein de la direction de l’Ingénierie, fournit les outils et savoirs nécessaires à l’ensemble des collaborateurs intervenant dans le parcours des personnes handicapées,
  • Un référent handicap permet d’assurer un suivi individualisé des stagiaires dans les centres de formation
  • 3 700 formateurs experts de leur métier sont sensibilisés au handicap
  • Un accompagnement est proposé chaque fois que nécessaire, pour optimiser les chances de réussite
  • Des responsables de développement sectoriels qui développent les actions auprès des OPCA, des branches et des entreprises

Une mission de service Public

Chaque année, l’Afpa réalise des études pour changer le regard sur le handicap et diffuser les bonnes pratiques. En 2016, elle a été missionnée pour réaliser une enquête auprès d’un panel d’entreprise sur la mise en œuvre de l’OETH (Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés). En 2017, dans le cadre de la mise en place du 4ème plan autisme national, l’Agence effectue une synthèse des bonnes pratiques sur l’insertion, la formation professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes autistes, afin d’alimenter les groupes de travail nationaux.

Accompagner les transitions professionnelles. En région Grand-Est, l’Afpa conduit pour le compte de l’Agefiph, aux côtés de Cap Emploi et du SAMETH, des Prestations Spécialisées Orientation Professionnelle (PSOP) pour les salariés et demandeurs d’emploi en situation de handicap. D’une durée de 6 à 8 semaines, l’accompagnement s’effectue en plusieurs étapes : définition des attentes, définition du nouveau projet professionnel, aménagement du poste de travail ou évolution vers un nouveau métier, immersion professionnelle et entretiens réguliers.

Favoriser la réussite des apprentissages. L’Afpa a créé en 2013 le site internet Vocabula.afpa.fr, accessible à tous type de handicap. Il se veut également être une ressource très intéressante pour les personnes en situation d’illettrisme ou le public FLE. Objectif : répertorier le vocabulaire essentiel pour suivre une formation. Le vocabulaire est écrit et oralisé, retranscrit en langue des signes française (LSF), illustré sous forme de schéma, de vidéos ou de photos. Plusieurs lexiques de formations sont déjà disponibles : agent de propreté et d’hygiène, ouvrier du paysage, peintre en bâtiment, agent de fabrication industriel... Mi-novembre paraîtra le Vocabula FLE (Français Langue Etrangère) pour l’environnement numérique avec une traduction en anglais.

Reconnaître les savoir-faire professionnels (RSFP). L’Afpa développe aux côtés des Directeurs d’Esat, le dispositif interrégional de Reconnaissance des Savoir-Faire Professionnels. Il permet aux personnes du milieu protégé d’envisager de nouvelles perspectives d’évolution grâce à l’évaluation par un jury de professionnels, de leur « portefeuille de compétences » dans les conditions réelles du métier. Par ailleurs, l’Afpa développe depuis 2013, le Certificat de Branche de Moniteur d’Atelier (CBMA), avec 560 personnes formées en 2016-2017.

L’Afpa partenaire de la charte H+ en Auvergne-Rhône-Alpes. La Région a décerné le label H+ aux centres Afpa de Valence, Romans, Grenoble, Roanne, Saint-Etienne, Rillieux la Pape, Saint-Priest, Vénissieux et Annecy. Il atteste de la qualité du travail de l’ensemble des salariés, aux côtés des référents H+, sur l’accompagnement dans le cadre de leur travail (accueil, formation, actes administratifs, etc.), de la prise en compte des besoins spécifiques des personnes en situation de handicap.

En Nouvelle Aquitaine, des formations de pré-qualification pour Mission Handicap Assurance MHA pour des métiers qui recrutent. Depuis deux ans, l’Afpa mène à Niort pour la MHA de la Fédération Française des Sociétés d’Assurance, une formation pré-qualifiante d’une durée de 400 heures, avec des cours d’anglais à distance. En 2016, 30 personnes de 30 ans à 55 ans ont étés formées et 90% d’entre elles sont aujourd’hui en poste.

Deux autres dispositifs similaires sont menés dans les métiers de l’aérien avec l’association Hanvol et dans les métiers du ferroviaire avec l’association Hantrain.

Quelques témoignages

Claude, 49 ans, malentendant : en formation qualifiante d’électricien : « Je me suis vraiment senti reconnu en tant qu’individu, avec ses propres particularités » Malentendant suite à un accident impliquant des lignes à haute-tension alors qu’il était chauffeur de poids lourds, Claude Bouchardon termine une formation d’électricien au centre Afpa de St Sulpice-le-Guéretois (Nouvelle-Aquitaine). Il est enthousiaste sur l’accompagnement de son formateur pour adapter les rythmes et l’apprentissage des gestes techniques à ses besoins spécifiques. « La direction du centre a été à 100% volontaire pour m’équiper de toutes les protections nécessaires, mais j’ai préféré acheter mon propre matériel.».

Son hyperacousie pouvant le gêner lors de travaux bruyants, Claude pouvait rejoindre une salle calme pour consolider la partie théorique lors de ces exercices « je me suis vraiment senti reconnu en tant qu’individu avec ses propres particularités » poursuit-il. Et ces efforts semblent porter leurs fruits d’après son formateur Daniel Célèrier « Il n’a vraiment pas ménagé ses efforts et s’est véritablement accroché pour y arriver.

Il a également dépassé l’impact psychologique de son handicap». Pour la suite, Claude est serein : « J’ai déjà trouvé un travail à partir du mois de décembre dans les services techniques d’une commune voisine.» 

Mourad, 29 ans, ancien agent de maintenance industrielle en reconversion pour devenir Technicien réseaux et télécommunications d'entreprise : «La formation à l’Afpa m’a permis de prendre confiance en moi et de me rendre compte que j'avais acquis de réelles compétences dans ce domaine. »

A la suite d’un accident du travail, Mourad Seggani a dû arrêter de porter des charges lourdes. Depuis il est considéré comme travailleur handicapé. A 29 ans, il a entrepris des démarches auprès de l'Afpa afin de concrétiser sa volonté de changement de vie professionnelle, et a intégré la formation de Technicien réseaux et télécommunications d'entreprise.

«La formation m’a permis de prendre confiance en moi et de me rendre compte que j'avais acquis de réelles compétences dans ce domaine » confie Mourad, plus motivé que jamais. Son stage dans une entreprise dusecteur spécialisée dans l’informatique s'est d'ailleurs « très bien passé » ce qui conforte le jeune homme dans son choix de poursuivre dans cette voie.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment