Plainte contre Uber à San Francisco

Nous annoncions en mai que des chauffeurs de Lyft et d'Uber demandaient à être reclassés. La décision vient de tomber pour Uber en réponse à une plainte déposée par Barbara Ann Berwick, chauffeur Uber basé à San Francisco. Uber a été condamné à verser 4152 $ de frais à la conductrice, dont 3622 $ pour les frais relatifs à 6468 miles parcourus et 256 $ pour les péages.

Uber a fait appel, mais si cette décision venait à se généraliser elle remettrait en cause les modèles de beaucoup de nouvelles entreprises : Homejoy, Helpling, Lyft, Uber, Postmates, Cavier...

La défense d'Uber

Uber se justifie en précisant qu'elle laisse aux chauffeurs de la flexibilité. Ceux-ci peuvent choisir de travailler quand ils le souhaitent sans engagement. Ces arguments n'ont pas convaincu la Commission du Travail de l'Etat de Californie, saisie par l'ancienne conductrice. Il est écrit dans le jugement : "Ils se considèrent simplement comme une plate-forme technologique neutre, uniquement conçue pour mettre en relation des chauffeurs et des passagers. Mais en réalité, ils sont impliqués dans tous les aspects de l'opération".

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment