Etude La Poste-opinionway

Opinionway et La Poste ont réalisé une étude sur les objets connectés du 17 au 18 décembre 2014 auprès d'un échantillon national de 1032 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Cette étude révèle que les Français sont convaincus de l'opportunité des équipements connectés pour leur bien-être, pour la gestion de leur habitat et pour l'amélioration de leur quotidien.

Beaucoup de nouveautés sont à prévoir en ce qui concerne les objets et services connectés. La FESP a d'ailleurs lancé un groupe de travail sur le "domicile connecté" auquel participe de nombreux acteurs dont aladom. 

Le Hub numérique de la La Poste

La poste vient d'annoncer depuis Las Vegas, le lancement d'une solution simple et universelle qui redonne le pouvoir aux utilisateurs des objets connectés en prévoyant que l'adoption des usages des objets connectés sera accélérée par des solutions simples, de confiance et capables de combiner des services humains et numériques.

Le hub numérique permettra avec une seule application, d'interconnecter tous ses objets connectés : montre, système d'alarme, smartphone, système de gestion de l'énergie, balance connectée...

Pensé pour être accessible à tous, quel que soit l'âge, le hub numérique de La Poste propose une application, poste de pilotage intuitif de ses objets directement depuis n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur.

Conçu dans le Cloud, le hub numérique proposera un store ouvert aux communautés de développeurs, à des startups, à des entreprises qui permettra de profiter des toutes dernières innovations disponibles.

L'objectif du Hub est de combiner des services humains (installation, interventions techniques, prise en main, ...) et numériques (applications, services connectés...).

 

Commentaires

La Poste le sait, son avenir est de plus en plus compromis par le recul constant de son activité courrier. L'entreprise cherche donc à se renouveler et multiplie les pistes : envoi de colis, offre téléphonique... Nouveauté : une assurance dépendance vent d'être dévoilée pour les seniors isolés : assurance dépendance avec visite à domicile. La Poste dispose d'un maillage territorial inégalable. Elle a décidé d'en faire un atout en proposant un nouveau service aux clients ayant contracté une assurance dépendance via sa filiale La Banque Postale : la visite à domicile par une personne chargée de vérifier que tout va bien après une hospitalisation et en cas d'immobilisation. Or, cette personne ne sera pas un inconnu puisqu'il s'agira dans la plupart des cas... du facteur. "Le facteur, ou toute autre personne mandatée par Filassistance International, rend visite à l'assuré, et en cas de problème, prévient Filassistance International (et les secours si nécessaire)", précise La Banque Postale dans un communiqué publié mardi. Un service permettant aux proches de la personne âgée de s'assurer qu'elle va bien, sans avoir à se déplacer, ce qui est presque impossible lorsque des derniers habitent à plusieurs centaines de kilomètres. Un service de visite bientôt enrichi. La Poste ne compte pas s'arrêter là et envisage de proposer un autre service, Cohésio, qui existe déjà mais est réservé aux collectivités territoriales, aux organismes sociaux et aux compagnies d'assurance. "L'entreprise devrait proposer Cohésio directement au grand public d'ici la fin de l'année, sur au moins une partie du territoire", précise le quotidien Les Echos. Cette fois-ci, l'idée n'est pas de proposer une visite ponctuelle, après une hospitalisation, mais régulière pour assurer une multitude de services aux personnes âgées souhaitant rester à domicile. En plus de vérifier que le senior se porte bien, le facteur lui proposerait aussi un service de repas à domicile, la réservation d'heures de ménage à domicile ou encore d'heures de jardinage. Et bientôt une offre de domotique ? Preuve que La Poste mise beaucoup sur les services à domicile, l'entreprise est aussi en train de se positionner sur le secteur de la domotique, qui permet de coordonner informatiquement un nombreux croissant d'objets de son domicile. La Poste était donc présente en janvier au CES de Las Vegas, le plus grand salon mondial du high-tech, pour vanter les mérites de sa future offre de domotique : un tableau de bord général permettant de piloter tous les objets connectés de son quotidien. Ce dernier permettrait vérifier l'activation d'une alarme, de relever sa consommation d'eau ou d'électricité, ou encore de régler le chauffage. Un "hub numérique" dont l'entretien et le paramétrage seraient une nouvelle fois confié aux facteurs.