1 millions d'emploi à créer 

Dans un rapport d'une cinquantaine de pages dévoilé par Les Echos, le Medef a listé les principaux freins qui devraient être levés en priorité. Parmi les mesures proposées, on peut trouver : 

  • la suppression de certains jours fériés,
  • l'autorisation au cas par cas de dérogation à la durée légale du travail,
  • l'ouverture des commerces le soir et le dimanche, 
  • la dérogation au SMIC pour certaines catégories de demandeurs d'emplois

Pour le président du MEDEF Pierre Gattaz, il s'agit de mettre des propositions concrètes sur la table afin de crédibiliser son objectif de créer 1 million d'emplois dans les prochaines années. 

Ces mesures touchant la fiscalité des entreprises et le Code du travail n'ont pas tardé à faire réagir. Pour   Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, il s'agit d'une "provocation". 

Jean-Claude Mailly, secrétaire général FO, a de son côté déclaré : "Comme on n'est pas le 1er avril, ce n'est pas une blague. À partir de là, c'est une provocation ou une outrance, ce que vient de sortir le patronat. Il est dans un mouvement global de dérégulation. S'il continue comme ça, il va nous dire qu'il faut étendre le travail de nuit et faire travailler les enfants. Ce n'est pas acceptable ce type de comportement".

Le MEDEF a indiqué sur Twitter que "Les infos publiées par @LesEchos sont des éléments de travail et ne correspondent pas exactement aux propositions que nous ferons le 24/09". Il a d'ailleurs choisi de reporter d'une semaine sa conférence de presse consacrée à ses propositions "1 million d'emplois". La présentation de ces propositions aura donc lieu le mercredi 24 septembre de 9h à 10h30 au MEDEF.

Commentaires

Il y a une mine d'emplois à créer en France dans le secteur des services à la personne. Et ces domaines demeurent sous-investis et précaires. Pourquoi sommes-nous si frileux à investir durablement dans le bien-être de nos ainés et par voie de conséquence dans le nôtre ? Cela me dépasse !