67% des femmes ont un emploi, mais 59% en équivalent temps plein

L'INSEE vient de publier une étude sur le taux d'emploi des hommes et des femmes sur l'année 2011. Il en ressort qu'en âge de travailler, 67% des femmes ont un emploi, soit 9 points de moins que les hommes et cet écart est encore plus marqué en équivalent temps plein (15 points de moins) faisant tomber à 59% le taux d'emploi des femmes. 

L'évolution dans le temps fait ressortir une détérioration de l'emploi ETP (équivalent temps plein) pour les plus jeunes. Entre 2003 et 2011, les femmes de 20 à 29 ans ont vu leur condition se dégrader sur le marché de l'emploi, particulièrement après 2008, une situation inversement proportionnel au niveau de formation. 

En 1954, sur la totalité de la population active féminine, 35% exerçaient une profession, elles étaient 37% en 1975 et 46% en 2005. La femme au foyer qui cuisine, élève ses enfants et décharge son époux de toutes les tâches ménagères est longtemps resté le modèle dominant. N'oublions pas que les femmes n'ont obtenu le droit de vote qu'en 1944, reconnaissance de leur pleine citoyenneté. 

De moins en moins de femmes au foyer

Le nombre de femmes âgées de 20 à 59 ans et vivant en couple et ne travaillant pas ne cesse de reculer. En 2011, elles n'étaient plus que 2,1 millions à exercer une activité professionnelle sur 15 millions. 

La question qui reste en suspens est celle du libre choix de la situation de ménagère. Selon l'INSEE, les femmes qui restent à la maison de nos jours le font de moins en moins par choix : en 1991, 59% des femmes au foyer avaient décidé de rester à la maison de leur propre chef, en 2011 l'inactivité est plutôt subie et elle est directement liée à la dégradation du marché de l'emploi. Pour 35% d'entre elles en 2011, « la raison majoritaire (de leur statut de femme au foyer ndlr) est devenue la fin d'un contrat à durée déterminée », contre 21% en 1991. 

Les femmes les plus défavorisées pour l'accès à l'emploi sont les plus jeunes et les moins qualifiées, qu'elles aient eu ou non des enfants. L'INSEE nous apprend ainsi que 23% des femmes sans diplôme sont en temps partiel subi alors que les hommes dans le même cas ne sont « que » 9%. Au sein même de la population féminine, l'inégalité par rapport à l'accès à l'emploi à temps plein est plus forte que chez les hommes. 

Un statut souvent lié à la naissance d'un enfant

Bien que les femmes qui restent au foyer gardent ce statut plusieurs années, cette situation est de plus en plus souvent temporaire et liée à la naissance d'un enfant. Ainsi en 2011, « dès lors que les jeunes enfants sont concernés, la moitié des adultes pensent que l'activité professionnelle de la mère peut être un facteur de souffrance pour l'enfant » (INSEE). 

Le constat amer de cette étude est bien l'inégalité entre hommes et femmes face à l'emploi et le fait que majoritairement quand les femmes restent au foyer ce n'est pas par choix. L'intitulé « femme au foyer » est également révélateur de la lente évolution des esprits, car même si le terme d'homme au foyer existe, il est encore marginal et il faudra du temps avant que la formule soit neutre et qu'on opte pour un intitulé du type «personne au foyer ».

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment