Rennes la Novosphère est un réseau de promotion de l'innovation qui contribue à l'attractivité du territoire. Le réseau est organisé autour de 31 partenaires locaux couvrant tous les domaines (économie, technologie, enseignement, institutions, culture, social, sport, etc.) et dont l'intérêt commun est la vitalité du territoire. 

Florent Vilbert pilote la Novosphère qui a récemment labellisé Aladom. Rencontre pour discuter de sa mission et de ses objectifs. 

Aladom : Que faisiez-vous avant de prendre les rênes de la Novosphère ? 

Florent Vilbert : J'ai travaillé dans la presse et dans la communication pendant plus de 10 ans dont 2 ans à Sydney et le reste dans les services internationaux de grands groupes basés à Paris. Je collaborais beaucoup avec les Etats Unis et la Russie. Mes domaines de prédilection : l'édition, la publicité et le web. 

Aladom : Pourquoi être venu vous installer à Rennes ? 

F.V. : Je suis originaire d'ici et je cherchais une opportunité pour revenir m'installer dans l'Ouest. Rennes Métropole est le partenaire qui a donné l'impulsion de départ de la Novosphère. Le projet m'a séduit ; je suis entré en fonction en août 2012 pour le piloter. 

Aladom : Quelle a été votre première impression en découvrant le projet de la Novosphère ? 

F.V. : J'ai surtout pensé que c'était très original, je n'avais jamais vu cela auparavant et j'ai trouvé l'idée très enthousiasmante. Développer la vitalité d'un territoire dans la période actuelle c'est un challenge. Ce n'est ni facile, ni évident, c'est un défi et c'est justement ça qui est intéressant. 

Aladom : Quel objectif poursuivez-vous avec la Novosphère ? 

F.V. : Nous avons pour ambition de faire vivre notre réseau de partenaires, de labelliser des projets innovants et d'accompagner les porteurs de ces projets. Parallèlement, nous travaillons sur la notoriété de la démarche très spécifique de la Novosphère, au plan local, national et plus tard international. En 2013, je souhaite surtout renforcer l'accompagnement des labellisés et développer notre dispositif en ligne grâce au site et aux réseaux sociaux.

Aladom : Combien de « labellisés » compte la Novosphère et sur quels critères les sélectionnez-vous ? 

F.V. : Jusqu'à ce jour, la Novosphère a aidé 23 labellisés. Les critères de choix d'un labellisé sont de différents ordres, le projet doit concerner plusieurs domaines (culture et technologie par exemple), il doit avoir une dimension collaborative et sociale, participer à la valorisation du territoire rennais et à son rayonnement à l'échelle nationale ou internationale. Nous nous intéressons aux innovations significatives par opposition aux innovations « molles ». Pour être labellisé, un projet doit porter une avancée forte qui soit en rupture avec l'état de l'art, quelque chose de novateur qui interpelle par son inventivité. 

Aladom : Pourquoi avoir labellisé Aladom ? 

F.V. : Aladom présente beaucoup de qualités selon les critères évoqués précédemment, l'entreprise associe les nouvelles technologies au domaine social. Le dynamisme économique d'Aladom, son développement probant, rapide et sa volonté de s'implanter hors de France sont autant d'atouts qu'il faut valoriser. La Novosphère ne peut qu'encourager Aladom, c'est une fierté. Dans le monde actuel très chahuté, il faut faire confiance aux ressources locales.

Aladom sur la Novosphère, c'est ici

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment