L'Observatoire de la FEPEM (Fédération des particuliers employeurs de France) édite son quatrième Baromètre des emplois de la famille (emploi à domicile et activités des assistantes maternelles confondus).

Publié quatre fois par an sous format électronique, cette étude se penche avec force analyses sur le secteur des particuliers employeurs, à partir de données exhaustives issues de fichiers administratifs (ACOSS, IRCEM) et d'enquêtes. Il analyse les évolutions récentes du secteur, aux niveaux national et régional, et apporte un éclairage sur les incidences des mutations économiques, sociales et fiscales sur les emplois de la famille. 

L'emploi entre particuliers connait un repli

D'après les derniers chiffres publiés par l'ACOSS, l'activité du secteur des particuliers employeurs a connu, au 2ème trimestre 2012, son premier repli depuis 2004 : le volume horaire déclaré enregistre une baisse de 0,1 % sur un an (par rapport au même trimestre de l'année précédente).

C'est le recul de l'emploi à domicile hors garde d'enfants qui impacte le plus fortement le secteur des particuliers employeurs (-4,1 % d'heures déclarées au 2ème trimestre 2012 par rapport au 2ème trimestre 2011).

Pas vraiment de suppressions d'emplois, mais une baisse du volume d'heures

Malgré cette diminution de l'activité, le nombre de particuliers employeurs de cette catégorie d'emploi baisse dans de moindres proportions (en évolution annuelle : -1 % au 2ème trimestre 2012), ces derniers s'ajustant manifestement à la conjoncture économique par l'abaissement de leur volume d'heures déclarées plus souvent qu'en supprimant des emplois. 

En évolution annuelle, les gardes d'enfants à domicile voient pour la première fois leur activité décroître au niveau national (-1,1 % au 2ème trimestre 2012), baisse que l'on retrouve sur presque tous les territoires, à l'exception de la région francilienne, qui continue d'enregistrer une activité à la hausse (+1,2 % sur un an au 2ème trimestre 2012) alors qu'elle concentre 65 % de l'activité des gardes d'enfants à domicile de France métropolitaine. 

L'activité des assistantes maternelles maintient sa croissance sur l'année (+1,7 %), mais l'observation en évolution trimestrielle montre qu'elle a du mal à rester dynamique : elle enregistre une croissance nulle au second trimestre 2012, après une augmentation modérée (+1,2 %) au premier. 

Exception : en PACA le volume de travail des assistantes maternelles croît

Une région se démarque du reste de la France par la forte croissance de l'activité de ses assistantes maternelles : la région Provence-Alpes-Côte-D'azur (+7,4 % contre +3,6 % au niveau national pour le volume horaire déclaré sur un an, +10,5 % contre +6,9 % au niveau national pour la masse salariale nette versée), sur laquelle le baromètre met le projecteur. 

Dans cette région où l'accueil collectif – bien que fortement développé – ne suffit pas à couvrir les besoins d'accueil des jeunes enfants, et où le nombre de parents employeurs d'assistantes maternelles s'est accru de 87 % entre 2002 et 2011, le développement de l'accueil individuel apparaît, aujourd'hui, comme le principal levier de développement des solutions de garde pour les parents de jeunes enfants.

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour le moment